27/11/2015

Miracle en Syrie !

Miracle en Syrie !

De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Voici le récit d'un dénouement miraculeux d'une histoire digne des Actes des apôtres. Ces hommes et ces femmes de foi ont un besoin vital de la prière. Ce sont des chrétiens (anciens musulmans) qui sont dans le feu de l'action, et dont plusieurs ont payé de leur vie.

"Tôt ce matin, Pasteur Rashid m'a appelée de son camp de base House of Blessing (H.O.B.), me saluant avec une grande joie et s'exclamant : les six veuves capturées par ISIS le week-end dernier sont vivantes et libres !
Huit jours avant, nous avions effectivement prié pour ces six veuves qui, alors qu'elles faisaient un travail d'évangélisation dans la ville d'Alep, ont été kidnappées par des terroristes d'ISIS. Nous n'avions aucune nouvelles d'elles et beaucoup ont prié et jeûné pour qu'elles soient libérées saines et sauves. Et bien, nous venons d'apprendre que les six veuves - Waffa, Zainap, Nawal, Huwydah, Ibtissam, et Shadyeah - ont été miraculeusement délivrées, et elles ont pu rejoindre la communauté des veuves avec Mofidah (leur leader), au camp de base du nord de la Syrie.

Pasteur Rashid a partagé cette merveilleuse nouvelle de leur terrible épreuve qui s'est terminée par une intervention surnaturelle. Après avoir surpris les femmes dans une embuscade, les terroristes les ont traînées dans un bâtiment désaffecté, les ont humiliées en les déshabillant, et les entravant pieds et mains liés. Alors ils ont commencé à les frapper, les forçant à renier leur foi en Jésus. Elles ont toutes refusé !

Jour après jour, leurs geôliers les ont battues jusqu'à ce leur corps soit une plaie vivante. Mais elles sont demeurées fermes dans leur foi malgré la douleur et la faim, gardées en vie avec comme seule boisson de l'eau sale.

Puis, quelque chose d'étrange s'est passé ! Leurs geôliers sont soudainement partis, et ne sont pas revenus comme d'habitude. Elles ont alors entendu des tirs nourris tout autour, qui se transformèrent en violents combats entre les gens d'ISIS et leurs ennemis jurés, les forces du Hezbollah et d'Assad. Puis silence...

Les veuves ont attendu, et personne n'est venu. Les ravisseurs étaient morts dans ces combats! Ensuite elles ont entendu des voix, et les femmes ont alors crié aussi fort que possible : ces gens étaient des réfugiés fuyant Damas. Du fait qu'ils étaient chrétiens, ils avaient également vécu de douloureuses épreuves. Ils sont venus à leur aide, les délivrant de leurs liens, leur apportant nourriture et eau.


Bien qu'elles aient été sévèrement battues, les veuves ont réussi à rejoindre Mofidah et la sécurité de leur camp de base, où elles ont été soignées. Elles espèrent vite se rétablir et repartir sur leur champ de mission parmi les blessés et les morts (NdR, elles ont déjà vu des résurrections). Cette équipe incroyable de femmes est à présent au nombre de 125 (NdR, elles étaient 40 au départ), et elle continue à s'élargir. Ces femmes consacrent leurs vies à Dieu totalement, sont formées pour devenir des disciples, et sont envoyées auprès de leurs frères musulmans en Syrie et en Irak.

Quel Dieu magnifique nous servons ! "A celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen !" - Eph 3:20
Bénédiction de Jérusalem, Lois"

- PRIONS afin que la foi de ces chrétiens reste ferme dans la persécution, et que l'Islam recule afin qu'Esaïe 19 devienne une réalité : "une autoroute" de l'Egypte à l'Assyrie, avec Israël au milieu...
Dieu permet le bouleversement incroyable au Moyen-Orient, afin que Ses oeuvres se réalisent.
- PRIONS que l'Eglise occidentale prenne conscience de l'urgence des temps prophétiques. Dieu permet la progression de l'Islam en Europe et dans le monde, de même il permet les bouleversements climatiques, afin peut-être que l'Eglise se réveille...
- PRIONS pour les chrétiens en Israël : des factions se réclamant de l'ISIS menacent de mort les chrétiens des villages autour et à Jérusalem. Ils donnent un mois aux chrétiens pour partir, c'est à dire jusqu'à la fin du ramadan.
Et après les chrétiens, disent-ils, ils s'occuperont des Juifs.
Gérald & Sophie

 


Visitez notre site:  http://www.shalom-israel.info/
Visitez notre blog "Préparez le chemin"
Ecrivez-nous

20:37 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Etre chrétien en Israël

Etre chrétien en Israël

De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Nous étions neuf chrétiens ce matin-là, dont trois pasteurs et quatre candidats au baptême en ce lieu appelé Qasr Al-Yahud, lieu présumé du baptême de Jésus, en face de Jéricho. C'était à l'heure de l'ouverture du site, et à part deux militaires israéliens, nous étions seuls face à ce Jourdain, actuellement un petit cours d'eau nous séparant de la Jordanie.
La présence de Dieu était là : c'est tellement émouvant de voir un jeune s'immerger pour confirmer sa foi, de même un adulte re-consacrant sa vie dans les eaux brunes du Jourdain.

Naaman, le général le Syrien (2 Rois 5:13), avait regimbé pour aller dans le Jourdain qu'il estimait sale. Et pourtant, il fut guéri de sa lèpre. Sept fois, il se plongea, "selon la parole du prophète" ; une petite fille juive, esclave de la femme de Naaman, l'avait convaincu de venir en Israël. Cette histoire est intéressante en comparaison de l'actualité : combien de soldats syriens, blessés, viennent se faire soigner par des médecins israéliens ?... Certains sont terrorisés ; finalement ils voient le vrai visage d'Israël, et repartent guéris. De même des bébés ayant besoin d'une opération du coeur viennent d'Irak, de Syrie, de Jordanie pour être soignés en Israël. Quels médias en parlent ?... La prophétie de Esaïe 19 est près de s'accomplir (v 24) : "... à côté de l'Égypte et de l'Assyrie, il y aura en troisième lieu Israël, exemple vivant de la bénédiction que Dieu apportera au monde".

A Qasr Al-Yahud, nous sommes vraiment entre Israël et le monde arabe ! J'ai réalisé ceci ce matin-là. Quelle est la place du chrétien en Israël ? - C'est être une bénédiction à la fois pour le peuple juif et pour le peuple arabe. Selon notre appel personnel, précisément, c'est "être témoin et serviteur" à Jérusalem. Témoin de l'amour de Dieu, mais aussi témoin des événements qui se déroulent dans ce lieu si disputé. Puis, serviteur de Dieu là où Il nous place, serviteur au milieu d'Israël, qui retrouvera sa première place au sein des nations. La Bible nous exhorte : "Poussez des cris de joie pour Israël, criez avec passion pour la première des nations !" (BFC) - Jér 31:7.

...sous l'eau, avant de jaillir, vivant
en LUI !

La situation au Moyen-Orient politique est grave : l'organisation terroriste de l'Etat islamique, Daesh, est à 50 km d'Israël et de la Jordanie. De même, Damas est en grand danger ; et l'on pense à cette parole terrible du prophète Esaïe (17:1) : "Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, elle ne sera qu'un monceau de ruines".

Voulez-vous faire un pas de plus dans votre foi ? Venez en Israël vous immerger, dans tous les sens du terme. La petite fille, esclave de Naaman, savait qu'Israël était une terre prophétique et que les eaux boueuses du Jourdain étaient source de guérison.
L'Eglise a réellement besoin, dans ces temps troublés, c'est vital, de considérer Israël comme la terre et le peuple de Dieu. C'est seulement dans cette vision, qu'elle pourra être une bénédiction pour les nations et notamment pour le peuple arabe.
Soyons participants de la vision de Esaïe 19.

Et RDV au petit matin à Qasr Al-Yahud, c'est vivifiant !

 


Visitez notre site http://www.shalom-israel.info/
Visitez notre blog "Préparez le chemin"
Ecrivez-nous

20:35 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Je suis chrétien et je béni Israël

 

Je suis chrétien et je béni Israël

 

De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Slogan réalisé par G. Fruhinsholz en 1996 - "Il ne dort ni ne sommeille le Gardien d'Israël" - Ps 121
Un peu de sémantique : les Chrétiens désignent tous les croyants qui suivent l'enseignement et la personne de Jésus. Nous sommes quant à nous des chrétiens évangéliques, issus du monde protestant, et nous soutenons Israël !
Il existe également des organisations où Juifs et Evangéliques oeuvrent ensemble - le rabbin Yechiel Eckstein, fondateur du Mouvement international "chrétiens et Juifs", appelait d'ailleurs Israël à plus d'engagement avec le monde chrétien évangélique. Voir l'article dans le Jerusalem Post.

En tant que guide au Jardin de la tombe, je vois défiler les nombreux groupes de toutes les nations, tous enchantés de leur séjour en Israël. Des conférences chrétiennes ont également lieu à Jérusalem dans les temps de Fêtes, à Pessa'h, Shavou'ot et Soukkot.

Le but de notre présence en Israël, avec Sophie mon épouse, est de bénir Israël par des actes concrets, notamment dans le domaine social, et en faisant de la hasbara (communication et enseignement) dans le monde chrétien, pour dénoncer le mensonge et rétablir la vérité. Nous voulons aimer le pays/peuple de Dieu, Israël, en tant que chrétiens. C'est dans cette optique que nous soutenons Israël.

Ci-dessous, on peut lire le discours de notre pasteur à Jérusalem, Chuck Kopp (né le 14 mai 1948 !) et qui est là avec son épouse depuis 1966. Il conduit l'assemblée rue Narkis (culte samedi matin), qui rassemble des chrétiens de toutes nations. C'est devant plusieurs représentants du gouvernement d'Israël que le pasteur Kopp a tenté de faire passer l'idée que nous voulons être de vrais partenaires en tant que chrétiens, de l'Etat hébreu.

La Bible ne dit-elle pas qu'un témoignage nécessite au moins deux témoins ?...
Nous croyons également que l'Eglise a ce devoir d'être aux côtés d'Israël face à un monde hostile qui continue à vouloir effacer Israël de la carte. Quant à ce qui nous "divise", je disais à un ami rabbin que si nous ne pouvons effacer le passé, nous pouvons à présent être ensemble - beya'had - pour accueillir le Messie qui vient ; "Il" se révélera... à sa manière.
Gérald & Sophie


Les Chrétiens sont-ils vraiment un bien pour Israël ?

Pasteur Chuck Kopp
Pasteur de "Narkis Street Congregation"
Président de l'Alliance Evangélique Israël
Ce discours a été prononcé devant un parterre de ministres issus du gouvernement de Binyamin Netanyahou,
en mai 2015 à Jérusalem.


On m'a demandé de répondre à cette question : "Pourquoi les chrétiens sont-ils importants pour Israël ?". J'irai plus loin et je dirais même : "Les chrétiens sont-ils vraiment un bien pour Israël ?".
Un Juif peut se demander après tout comment il peut faire confiance à des chrétiens ; ceux-ci ne dissimulent-ils pas des croyances antisémites ou ne sont-ils pas là pour les convertir au christianisme ?...

A cause des relations historiques tortueuses avec le peuple Juif, nous connaissons la responsabilité morale pesante que nous portons envers Israël. Et à cause de la persécution institutionnelle des Juifs, il nous faut aborder les relations des chrétiens avec les Juifs de manière délicate et avec humilité en raison de ce passé tragique.

Israël est notre frère aîné dans la foi. De plus, selon ce qu'écrit l'apôtre Paul dans sa lettre aux églises de Rome, "Ils (les Juifs) sont aimés à cause de leurs Pères" (Romains 11:28). C'est pourquoi, dans notre attitude de chrétiens, il n'y a pas de place pour aucun sentiment de supériorité envers quiconque, et encore moins envers les Juifs.

Il se pourrait que certains des lecteurs me soupçonnent d'écrire cela parce que j'ai un programme caché, un but que je pense pouvoir atteindre par ces mots d'excuse et de conciliation. J'encourage ceux qui doutent de moi à nous juger sur nos actions et non pas sur nos paroles. Certains d'entre vous peuvent se faire un jugement sur nos véritables sentiments envers les Juifs et Israël, en se basant sur le rapport de ce qui a été fait, dans certains cas, sur une période de plusieurs décennies. Il y a des gens dans le pays en général et dans cette pièce en particulier, qui peuvent attester de nos intentions vraies.

Aujourd'hui, la légitimité de l'existence d'Israël est constamment soulevée dans les différents forums et organisations du monde, comme aussi dans la presse écrite et à la télévision. Curieusement, avec toutes les atrocités commises de nos jours, c'est Israël qui est montré du doigt et critiqué. Et non seulement, Israël est critiqué mais le droit de son existence même est remis en question.

Pour la grande majorité des Evangéliques en Occident, attaquer la légitimité d'Israël, c'est attaquer les Juifs. Nous pensons en effet que c'est répréhensible, au moins sur deux niveaux, théologique et moral. Il est inacceptable et illogique pour nous de sympathiser avec qui que ce soit qui mette en question la légitimité du seul état juif du monde.

Si seulement Israël ne pouvait voir les chrétiens que comme des alliés et de fidèles citoyens de cette nation, nous pourrions, par exemple, nous tenir côte à côte contre ce tsunami de fondamentalisme islamique et extrémiste qui submerge notre région. J'appelle ceux qui soutiennent cette nation à former une coalition et j'appelle le gouvernement d'Israël à affirmer et accepter leur soutien.

Nous habitons dans ce pays, mais nous sommes aussi une structure évangélique mondiale (AEI - Alliance Evangélique Internationale). Nous sommes véritablement la fenêtre par laquelle les Evangéliques occidentaux voient Israël et le Moyen-Orient. Nous sommes les avocats du pays parmi les nations.


Les intérêts stratégiques de l'Amérique au Moyen-Orient concernent la sécurité d'Israël ainsi que le sort de la minorité chrétienne dans la région. Nous sommes au premier rang des inquiétudes des évangéliques américains. Ajoutons que lorsque les membres évangéliques du Congrès des Etats Unis recherchent les intérêts d'Israël, ils veulent de plus en plus que le gouvernement d'Israël en fasse de même pour leurs frères et soeurs chrétiens.

Voyez l'attitude des Evangéliques envers l'Iran. Les Evangéliques sont le groupe le plus important du Congrès, un groupe de législateurs américains qui soutient une action ferme contre le programme nucléaire de l'Iran.

En même temps, des millions d'Evangéliques américains sont mobilisés pour faire pression sur leur gouvernement au nom d'un seul individu, un pasteur chrétien iranien, emprisonné pour sa foi par la République Islamique d'Iran. Peut-on comparer les deux choses ? La quête iranienne pour la bombe thermonucléaire et la libération d'un pasteur emprisonné, isolé ? Oui, parce que les deux sont liées. Si un gouvernement est capable de restreindre la liberté religieuse, même pour une personne, alors, c'est l'indication de la vraie nature et des vraies intentions d'une nation.

Israël n'est pas l'Iran. Il n'y a aucun pasteur en prison. En fait, la carte morale maîtresse d'Israël sur ce sujet critique est qu'Israël est le seul pays du Moyen-Orient qui peut se vanter d'avoir une population chrétienne en augmentation. Mais Israël aspire à être mesuré par rapport à l'Occident, non par rapport aux insuffisances du monde arabe ou des pays musulmans comme la Turquie et l'Iran. Dès lors, ceux d'entre nous qui ont vécu ici une part importante de leur vie ont tout à fait le droit d'espérer une vie juste et équitable pour les Israéliens et un meilleur traitement des minorités en Israël.

Exactement comme ceux qui ont émigré vers d'autres nations ont un sentiment d'identité envers leur nation d'adoption et des revendications justifiées, nous voulons, nous aussi, établir clairement que nous soutenons Israël, mais que, d'un autre côté, voyons des améliorations à apporter dans certains domaines. Il est inconcevable que nous devions continuer à ronger notre frein sous le Système Ottoman des Millets (1), quand Juifs et chrétiens ensemble aspiraient à se libérer d'une discrimination institutionnalisée.

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, mais j'espère que cela va clarifier la raison pour laquelle les relations entre l'Etat d'Israël et la Communauté chrétienne dans le pays est importante. C'est à Israël de déterminer si notre petite minorité chrétienne restera tolérée mais réduite, ou deviendra un allié solide et prospère, ce qui est notre espoir et notre aspiration.

19:54 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/06/2013

Défendre l'altérité

 

TabghaMosaicLoavesFish-copie-1.jpg

 

Aujourd’hui, défendre l’altérité, c’est passer pour un homophobe, ou un ringard. S’élever contre une loi qui change la Constitution – le mariage est l’union entre des personnes de sexe opposé -, s’attaque aux valeurs non seulement de la famille, mais aux fondements de la société, et s’oppose au bout du compte aux lois du Créateur. Pour tout chrétien issu d’une civilisation dite judéo-chrétienne, voilà une cause qui vaut la peine d’être défendue. Il y va de l’avenir de la société, de celui de nos enfants qui risquent de naître dans un environnement chaotique, où les racines identitaires deviendront de plus en plus floues, où la filiation disparaîtra au profit du confort de l’homme et de ses préférences sexuelles, privant l’enfant de ses droits les plus élémentaires d’avoir un père et une mère.

 

 

 

Revenons à la source, à la création : « L’Eternel D.ieu forma une femme (‘ishah) de la côte qu’il avait prise d'Adam, et il l’amena vers Adam. Et Adam dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de machair!

On l’appellera femme (‘ishah), parce qu’elle a été prise de l’homme (‘ish). C’est pourquoi l’homme (‘ish) quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme (‘ishah), et ils deviendront une seule chair » - Gen 2 :24. 

 

 

masculin-feminin-copie-1.jpgC’est le plan divin pour l’homme : l’humanité est fondée sur cette altérité, le fondement d’une société saine et procréatrice, par l’union de deux êtres différents sexuellement parlant, mais pas seulement. Le terme hébreu ‘ishah désigne la femme/le féminin, tandis que ‘ish désigne l’homme/le masculin. Une petite étude révèle que si l’on enlève le féminin du mot ‘ishah, caractérisé par le « ah » de la lettre ,  il reste le mot « ‘esh », qui veut dire le feu au sens propre, et au figuré… la colère de D.ieu. C’est pourquoi, l’homosexualité, dans la Bible, est une abomination. Ce n’est pas la question morale qui est en cause, c’est un principe de bénédiction et de prospérité. Le projet de D.ieu pour l’homme passe par l’altérité : « ils seront une seule chair », selon l’arithmétique divine : 1 + 1 = 1.

 

 

Israël, l’autre altérité

 

Il existe une autre condition de bénédiction/prospérité pour le monde, c’est Israël : « Je bénirai ceux qui te béniront, et Je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi » - Gen 12. La promesse fut réitérée en Gen 18 :18, puis fut adressée à Jacob (Gen 27 :29). Le prophète Balaam (Nombres 24 :9) la reprécisera à tout Israël.

 

Alors que certains tentent de faire disparaître toute différence sexuelle, nous voyons aujourd’hui la volonté de gommer, effacer, éradiquer tout ce qui est juif, comme celle de vouloir délégitimer Israël. Cela part de la même stratégie que celle d’effacer la loi des genres, avec le « mariage pour tous ». Cela s’adresse non seulement aux nations qui sont l’altérité du monde juif/Israël, mais à l’Eglise issue des nations qui actuellement est en guerre contre la Loi Taubira.

 

C’est un principe de prospérité ou de non-prospérité, de bénédiction ou de malédiction. La nation qui rejette Israël est confrontée à ce principe biblique. Israël est distinct des nations, qu’on le veuille ou non : « C’est un peuple à part, qui ne fait point partie des nations » (No 23 :9). « Israël, c’est la portion de l’Eternel, c’est son peuple, Jacob est la part de son héritage » (Deut 32 :9).

 

life_puzzle.jpg

 

 

 

Tout chrétien qui n’adapte pas à sa foi ce principe d’altérité concernant Israël, qui ne réalise pas l’importance vitale (car fructifiante) de « l’amour pour Sion », verra sa foi s’assécher, ou devenir religieuse. La foi chrétienne qui ne prend pas en compte Israël (et la dimension juive), est stérile ; elle n’est pas féconde, et donc n’aura pas l’impact souhaité. A l’extrême, l’Eglise qui n'intègre pas l'Israël d'aujourd'hui, tombe dans une sorte « d’homosexualité spirituelle », et elle est participante de ce que la Bible appelle « la Prostituée ».

 

Israël porte la semence, tandis que le Messie est « le Germe » (Tsema’h) – Esaïe 4 :2, Jér 23 :5, et Zach 3 :8, 6 :12. L’Eglise a été enfantée par cette semence ; elle a tout à gagner à bénir Israël – ensemble devant le D.ieu Créateur, ces deux peuples sont « UN - ‘e’had ».

 

  « It's My Time for France! »

 

« C’est mon temps pour la France » - C’était une parole donnée à Paris, lors du grand meeting du dimanche 26 mai 2013. Le prophète Chuck Pierce s’exprima ainsi : « Notre réunion à Paris la semaine dernière a été l’un des temps les plus étonnants de son histoire (la France). Seul D.ieu pouvait avoir orchestré ce moment. Dans la nuit de vendredi à samedi, avec plus de 300 leaders, j'ai demandé au Seigneur, "qu'est ton message pour la France ?". Confirmé par d’autres, et de manière miraculeuse, la réponse fut : « C’est mon temps pour la France ! ».

 

3 000 chrétiens se sont déplacés à l’occasion de ce meeting parisien, où Paul Wilbur lui-même donna un concert. Un élément important rapporté fut que la France dans son histoire jusque-là avait « brûlé la Torah » (persécuté et chassé les Juifs, brûlé le Talmud…). Ce jour-là, un rabbin messianique ramena une Torah, comme pour dire qu’il demeurait un reste, un lumignon, et que le Seigneur allait souffler dessus.

 

  Nous croyons que D.ieu peut toujours insuffler un réveil, redonner la vie à des os secs. Dans le cas présent, je dirais que l’Eglise de France est placée devant une nouvelle chance, peut-être la dernière opportunité de faire le bon choix : prendre en compte Israël, en réalisant l’importance de se reconnecter aux racines hébraïques. Corinne Lafitte, Paul Wilbur et Chuck Pierce lors de ce Week-end du 26 mai, ont démontré combien le peuple juif est important à la foi chrétienne.

 

  Saisissons cette occasion, et bénissons Israël ; D.ieu a dit lors de la création de l’humanité : « Il n’est pas bon que l’homme (Israël) soit seul ; Je lui ferai une aide semblable à lui » (Gen 2 :18). L’Eglise a été placée en vis-à-vis d’Israël !

 

Le 10 juin 2013

 

Pasteur Gérald Fruhinsholz

22:16 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation, Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2013

Pour l'amour de SION...

Pour l'amour de SION...

 

jerusalem-rosh-hashana.jpg

Proclamer " Je suis chrétien et je bénis Israël ", c'est la conviction des chrétiens amoureux de SION désirant se placer au côté d'Israël, en accord avec les Écritures :

" Pour l'amour de Sion, Je ne me tairai point, pour l'amour de Jérusalem, Je ne prendrai point de repos, jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, et sa délivrance, comme un flambeau qui s'allume. Alors les nations verront ton salut, et tous les rois ta gloire " (Esaïe 62)

Le peuple juif rejeté
Des siècles durant, l'Eglise a usurpé une place qui n'était pas la sienne, en se proclamant " verus Israël " - le véritable Israël. " L'incompréhension (1), l'ignorance et la déformation presque illimitée de la vérité se sont infiltrées dans l'Eglise et ont amené le rejet du peuple juif... On peut remonter jusqu'à l'origine de cette confusion au sujet d'Israël en étudiant les Pères de l'Eglise primitive, qui développèrent une doctrine affirmant que cette dernière avait remplacé Israël quant au plan de D.ieu... Cette sorte d'enseignement fut répandue aux environs de l'année 150 après Jésus-Christ par Justin Martyr et fut plus tard adopté et amplifié par de célèbres personnages tels Irénée, Origène et Augustin. ". Pour eux, les Juifs étaient des " meurtriers invétérés, possédés par le diable... ". Au 4e siècle, l'empereur Constantin (2) mettant le Christianisme à l'honneur, s'adressa aux évêques à propos du peuple juif et dit : " Nous désirons n'avoir rien en commun avec ce peuple si haï... ". En 1215, au Concile de Latran, la grande haine de l'Eglise atteignit son apogée. Toute la chrétienté était représentée. Sur les 70 canons prononcés 4, concernaient les Juifs (comme les résolutions de l'ONU). Une des conséquences terribles fut que les Juifs furent obligés de porter " un habit ou un signe distinctif". Au 16e siècle, Luther, incarnant la glorieuse promesse du salut par la foi seule et inaugurant la foi protestante, tomba dans la même ornière et le même aveuglement en maudissant les Juifs. Le grand Réformateur mourut deux jours après avoir dit que les deux plus grands ennemis de D.ieu étaient satan et les Juifs. Pourtant D.ieu veille pour préserver la vérité, se gardant un reste fidèle. En 1933, un chrétien (3) se leva, à l'époque du boycott général contre les Juifs d'Allemagne et proclama :
" Celui qui ne crie pas en faveur des Juifs ne peut louer D.ieu ! "

Maudits et persécutés...
Un ancien proverbe hébreu déclare (4) : " Dix mesures de beauté ont été répandues sur le monde ; neuf ont été prises par Jérusalem, et une par le reste du monde. Dix coupes de souffrances ont été déversées sur le monde, neuf sont tombées sur Jérusalem, et une seule sur les nations ". Ces propos ont incité le psalmiste à formuler cette vibrante supplication :

" Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, autant d'années que nous avons vu le malheur ! " (Psaume 90:15)

En effet, aucun peuple de la terre n'a autant souffert que le peuple juif. Ce peuple a été humilié, persécuté, chassé de son pays et dispersé parmi les nations. Mais le D.ieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob n'abandonne pas Israël :

" Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion; car le temps d'avoir pitié d'elle, le temps fixé est à son terme ; Car tes serviteurs en aiment les pierres. Ils en chérissent la poussière. Alors les nations craindront le nom de l'Eternel, et tous les rois de la terre ta gloire.
Oui, l'Eternel rebâtira Sion, II se montrera dans Sa gloire.
Il est attentif à la prière du misérable, II ne dédaigne pas sa prière.
Cela est écrit pour la génération dernière (aujourd'hui), et le peuple ainsi renouvelé célébrera l'Eternel '" (Psaume 102)

Mais... Israël restaurée
L'ultime assaut contre le peuple juif se révéla il y a quelques 60 ans, au travers de la Shoah. Aux Accords d'Evian de 1938, les nations dites chrétiennes scellèrent le sort des Juifs en refusant de les sauver. Six millions périrent et le diable crut pouvoir se réjouir de la disparition du peuple élu. La restauration de l'Etat d'Israël fut la réponse cinglante de D.ieu à la lâcheté des nations et aux forces des ténèbres, et la résurrection d'Israël en 1948, le magnifique accomplissement de la vision d'Ezéchiel (Ez.37) - " .. de ces ossements desséchés, sortira une armée nombreuse !... "
Comment ne pas s'émerveiller de la prescience de D.ieu et de Sa fidélité. Avec Israël, nous voyons l'accomplissement des prophéties millénaires sous nos yeux. Malgré l'antisémitisme et la haine des nations envers Israël qui perdure, D.ieu bénira Son peuple parfaitement, pour le bien de l'humanité :

" Je fais approcher ma justice ; elle n'est pas loin ; et mon salut ; il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, et ma gloire sur Israël " (Esaïe 46:13)

Ensemble, chrétiens et Juifs respectueux de la Torah, disons : " Baruch Haba beChem Adonaï ! "

(1) " La destinée d'Israël et de l'Eglise ", de Derek Prince.
(2 " Quand le jour et la nuit cesseront ", de Ramon Bennett - Editions Emeth
(3) II s'agit du pasteur Dietrich Bonhoeffer, qui mourut en captivité, exécuté par les sbires du nazisme.
(4) " L'Etat juif, même contrariant, est une nécessité pour le salut du monde ! ", de Norbert Licth - Editions Appel de minuit

pasteurGerald Fruhnsholzsource :

http://www.shalom-israel.info/page00010027.html

21:03 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Juif Messianique, Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |