11/05/2014

QUELS SONT LES SIGNES PROPHÉTIQUES DE NOTRE ÉPOQUE ?

QUELS SONT LES SIGNES PROPHÉTIQUES DE NOTRE ÉPOQUE ?
 
HIER, AUJOURD'HUI ET ÉTERNELLEMENT

La vie est merveilleuse particulièrement quand elle est remplie de l'activité surnaturelle de D.ieu au quotidien. Il s'agit d'une vie caractérisée par l'assistance d'un D.ieu vivant et de Ses anges. Partons donc ensemble à l'aventure pour découvrir un style de vie surnaturel.

POSER UN SOLIDE FONDEMENT

Toute exploration de la vie surnaturelle doit commencer sur le solide fondement de Yeshoua ha'Mashiah, car D.ieu a un ennemi appelé Satan qui lui aussi est surnaturel.  Ce dernier n'est pas tout-puissant comme D.ieu, car c'est un ange, un des êtres créés par D.ieu, qui se rebella contre son créateur et fut chassé du ciel sur terre (Luc 10. 18; És. 14. 12-17). Mais Satan n'en est pas moins un ennemi, et en compagnie d'autres êtres surnaturels qui ont été chassés avec lui, il cherche à saper la réalité de la vie du royaume de D.ieu dans la vie des chrétiens.

Une des tactiques favorites de Satan est de semer la confusion à propos de la vie surnaturelle du royaume. Il veut que les gens oublient que D.ieu est le même hier, aujourd'hui et éternellement et qu'ils demeurent dans l'ignorance de leur accès à la gloire de la vie du royaume.

À moins que nous, les fils et filles de D.ieu, nous réveillions et prenions la décision de vivre dans la rivière de la vie nouvelle en D.ieu et apprenions ce qu'est le royaume, nous pourrons nous égarer, vivre captifs d'esprits ténébreux et trompeurs et être privés de multiples rencontres avec la puissance du D.ieu vivant, qui sont au cœur de la vie surnaturelle.

Yeshoua Ha'Mashiah est la lumière qui chasse les ténèbres (Jn 9. 5). Lui seul est le fondement inébranlable. Quand vous marchez dans Sa lumière, vous expérimentez la gloire et la puissance de D.ieu dans toute leur réalité.

Chaque fois que vous traitez quelqu'un avec amour, que vous exercez un don spirituel, que vous vous soumettez à la seigneurie de Yeshoua, que vous cherchez la direction de D.ieu  sans oublier chaque fois que vous priez pour un miracle ou remportez la victoire sur la puissance des ténèbres, vous vivez la vie surnaturelle que Yeshoua a obtenue pour vous. Au travers de vous, le royaume de D.ieu fait des incursions dans le royaume des ténèbres.

NOUS VIVONS DANS UNE ZONE DE COMBAT

Tout au long des siècles, la lutte entre la lumière et les ténèbres a fait rage. Que cela vous plaise ou non, quand vous avez donné votre vie à Yeshoua, vous êtes né de nouveau dans une zone de combat. L'enjeu de la bataille sont les gens et des nations tout entières.

Vous ne pouvez pas être neutre dans cette guerre. Si vous restez neutre, par défaut vous deviendrez la proie des forces d'occupation des ténèbres ou vous resterez confus et désorienté, cherchant des conseils auprès de sources douteuses et bâtissant votre vie sur une fondation chancelante. Au pire, vous vous vendrez au camp adverse, vous détournant complètement de l'amour et de la sagesse de D.ieu et faisant confiance à des contrefaçons spirituelles trompeuses. 

Vivre dans une zone de combat peut être déroutant. Il est facile pour les gens de confondre le bien et le mal. Ceci se produit non seulement dans le monde en général, mais aussi au sein de l'église. Ensuite, ils consultent des voyantes ou achètent des livres sur les dernières philosophies pseudo-chrétiennes. Ils suivent des cours pour apprendre à lire les cartes du tarot ou regardent des démonstrations paranormales de gens qui vont dans l'au-delà pour visiter des morts et rapporter des faux messages de réconfort. Les célébrités prêtent leurs noms à des causes faussement spirituelles qui égarent leurs fans.

GRÂCE À LA CROIX

L'œuvre de la croix du Mashiah a fait en sorte que ceux qui croient en Lui sont en règle avec D.ieu.
La justice du Mashiah est devenue la leur. Ils peuvent désormais entrer en communion avec D.ieu et obtenir Sa faveur. Satan a été privé de son arme favorite. Ceux qui mettent leur confiance en Yeshoua peuvent être pardonnés de leur rébellion contre D.ieu (Jn 1. 12). Nous pouvons déjà l'exalter pour cela !

D.ieu a accompli trois choses en un coup de maître :

1) Il a infligé la défaite à Satan (Héb. 2. 14).
2) Il a ôté à Satan l'autorité légale de régner sur la race humaine.
3) Il a restauré les bénédictions que Satan avaient dérobées à l'humanité.

Par l'intermédiaire d'êtres humains ordinaires comme vous et moi - des gens qui sont devenus naturellement surnaturels quand ils reçurent une vie nouvelle - les ténèbres de Satan seront exposés à la lumière. L'ennemi perd du terrain chaque fois que le royaume de D.ieu avance au travers du Corps du Mashiah sur terre.

De même que ce fut la mission de Yeshoua d'exposer et de détruire les œuvres du Malin (1 Jn 3. 8), cette même mission est désormais confiée à Ses représentants sur terre. Au travers des croyants, individuellement et collectivement, Son Esprit continue d'exposer les ténèbres en faisant briller la lumière de l'œuvre accomplie à la croix. Par la foi, nous proclamons la victoire que Yeshoua Ha'Mashiaha déjà acquise pour nous. Nous sommes les porteurs de Sa grande victoire !
Même si pendant notre courte vie, nous ne voyons pas l'ennemi complètement écrasé sous les pieds de Yeshoua, nous ne lâchons rien. Nous tirons des leçons de chaque contretemps et continuons de grandir dans cette vie nouvelle. Nous sommes des hommes et des femmes ordinaires marchant avec un D.ieu surnaturel qui demeure en nous. Nous vivons, nous respirons et nous existons en Lui (Ac. 17. 28). Plus notre intention sera de marcher dans la puissance de Celui qui nous a délivrés, plus nous serons naturellement surnaturels.

ÊTRE FIER DE LA CROIX

La croix de Yeshoua est l'intersection de la vie naturelle et de la vie surnaturelle. Si je dois être fier de quelque chose, je veux que ce soit dans la signification et la puissance de la croix. La croix de Yeshoua est l'élément principal de notre salut. Sans elle, l'humanité tout entière trébucherait dans les ténèbres, impuissante et désespérée.

La crucifixion de Yeshoua - la mort, l'ensevelissement et la résurrection du Fils du D.ieu - est un fait historique (Matt. 27; Mc 15; Luc 23; Jn 19). Les amis et les disciples de Yeshoua écrivirent des récits authentiques de ce qui se produisit : Un homme, nommé Yeshoua de Nazareth fut arrêté par les autorités. Il ne fallu pas longtemps à une cour assemblée à la hâte de s'accorder sur un verdict et de le condamner à mourir sur une croix, ce qui était à l'époque, la méthode romaine pour torturer et exécuter des criminels.

Quelques heures après avoir été cloué au bois entre deux brigands, Il mourut. Anéantis, une poignée de Ses amis emmenèrent sa dépouille sanglante et l'enterrèrent dans un tombeau emprunté à quelqu'un. Trois jours plus tard, quand les habitants de la ville étaient retournés à leurs affaires, Son tombeau fut découvert vide. Les jours devinrent des semaines et certains l'aperçurent à plusieurs reprises. Il parla avec ceux qui L'avaient connu avant qu'Il ne soit mis à mort.

C'est une histoire vraie. Ce n'est ni une bonne fiction, ni un conte de fée. C'est un récit pertinent et historique. Yeshoua est ressuscité des morts !

Il finit par arrêter de leur apparaître, en laissant dans chacun de Ses amis et de Ses disciples (ainsi que dans tous ceux qui croiraient plus tard, y compris nous), le dépôt de Son Saint-Esprit dans les cœurs.

Les disciples de Yeshoua pouvaient voir comment la croix était devenue l'intersection entre le ciel et la terre. Le flot surnaturel entre le ciel et la terre pouvait s'écouler librement par cette intersection, et chaque personne qui consentait à suivre Yeshoua - non pas seulement les prêtres super spéciaux et les prophètes - pouvait expérimenter la vie surnaturelle. Elle est à votre disposition.

1) L'échange du châtiment pour la paix - És. 53. 5

2) L'échange de la maladie pour la guérison - És. 53. 4, 5

3) L'échange du péché pour la justice - És. 53. 10, 2 Cor. 5. 21

4) L'échange de la malédiction pour la bénédiction - Deut. 28. 1-15

5) L'échange de la pauvreté pour la richesse - 2 Cor. 8. 9

6) L'échange de trois morts pour trois vies - Héb. 2. 9

Il expérimenta la mort en trois phases successives :
a) Il fut privé de toute union et de toute communion avec le Père.
b) Il fut privé de sa vie physique.
c) Il fut banni de la présence de D.ieu tel un bouc-émissaire, emportant au loin le péché.

Il fut crucifié et enseveli. Il descendit en enfer et ressuscita pour que notre rédemption soit complète. En échange, le don de la vie offert à chaque croyant a trois facettes :
a) L'union et la communion avec D.ieu.
b) La résurrection physique de nos corps mortels.
c) La vie éternelle dans la glorieuse présence de D.ieu.

7) L'échange de la vieille nature pour la nouvelle - Rom. 6. 6; 8. 10; Col. 2. 11; Gal. 5. 17-24

Quel échange! Ce n'est pas un simple rêve de quelque chose qui se produira dans le futur, c'est une réalité présente !

JOUIR DU PRIVILÈGE D'UNE VIE NOUVELLE

Puisque la croix implique la défaite du diable, elle est synonyme de victoire pour ceux qui appartiennent à Yeshoua. En partageant la victoire qu'il a acquise par Sa mort sur la croix et Sa résurrection, nous partageons aussi les glorieux privilèges et les bénédictions de la vie surnaturelle et éternelle. C'est mieux qu'une quelconque émission de jeu. Nous sommes tous gagnants !

C'est notre honneur d'être des ambassadeurs du Mashiah dans le monde. C'est notre joie de laisser Sa lumière briller au travers de nos vies. C'est notre privilège de manifester les signes du royaume de D.ieu partout où nous allons.  Yeshoua a dit, «Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s'ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur feront point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.» (Mc 16. 17, 18).

Ces signes sont surnaturels. Il font partie de votre droit de naissance. Le D.ieu surnaturel et immuable a restauré ces choses pour vous. Tendez vos mains pour recevoir tout ce qu'Il désire vous donner en tant que disciple de Yeshoua Ha'Mashiah, né de nouveau et rempli du Saint-Esprit.

Dr. James W. Goll
Founder of Encounters Network * Prayer Storm * God Encounters Training e-School
Email: info@encountersnetwork.com
Website: encountersnetwork.com
 
==================================
LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.
===============================
Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com  Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.
 

22:30 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation, Prédications par diverses personnes, Prophéties | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/05/2013

Behhouqotaï - Parasha par Guy Athia en vidéo

Behhouqotaï - Parasha par Guy Athia en vidéo

21mai2011.htm

22:43 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Présentation du berger d'Israël par Guy Athia en vidéo

Présentation du berger d'Israël par Guy Athia en vidéo

20mai2011.htm

22:41 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les portes de Jérusalem par Loïc Le Mehaute en vidéo

Les portes de Jérusalem par Loïc Le Mehaute en vidéo

02avril2011.htm

22:39 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le figuier par Loïc Le Mehaute en vidéo

Le figuier par Loïc Le Mehaute en vidéo

01avril2011.htm

22:37 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/03/2013

L'ONCTION POUR LA MOISSON - 1/3

L'ONCTION POUR LA MOISSON 
 

«Lorsque le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.»
(Ac. 2. 1)
 
La Pentecôte eut lieu au temps voulu, à l'endroit prévu, avec les gens qui devaient se trouver là.  L'unité régnait parmi ceux qui s'étaient réunis dans le but de chercher la face de D.ieu pour recevoir Sa promesse. Des hommes et des femmes s'attendaient ensemble à la visitation du Seigneur. Ils ne savaient pas exactement quand les choses allaient se passer, ou de quelle façon D.ieu les visiterait, mais néanmoins ils comprirent qu'ils étaient proches d'une manifestation céleste jamais vue jusque-là, et ils se focalisèrent sur cette rencontre qui allait changer leur vie. D.ieu cherche toujours un peuple qui désire ardemment entrer dans Sa présence, pour qu'il puisse le remplir de la puissance de Son Saint-Esprit et l'envoyer dans un monde aux besoins immenses, que seul Son amour peut transformer.

«Soudain, il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis.» (Ac. 2. 2)
 
Je sais que le «soudain» de D.ieu est en principe précédé par une période que nous pourrions considérer comme un désert spirituel, dont le résultat produit en finalité une réaction de louange dans notre attente d'une percée. J'ai la ferme conviction que nous entrons à nouveau dans une nouvelle Pentecôte, au cours de laquelle notre victoire en Mashiah (Messie) se manifestera par des miracles, des prodiges et des signes. L'onction pour la moisson va catapulter le peuple de Sa présence dans la prochaine phase de sa destinée afin que l'évangile soit prêché dans le monde entier.

William Seymour, que D.ieu utilisa puissamment pendant le réveil d'Azusa Street en Californie (1906-1910), prophétisa que cent ans après ce réveil, un autre déversement de l'Esprit dont l'amplitude n'aurait encore jamais été vue auparavant, viendrait du ciel pour changer la terre. Nous avons passé ces cent ans depuis la prophétie de W. Seymour. Bien-aimés, nous sommes dans un temps où un autre raz-de-marée de la gloire de D.ieu va amener des millions gens dans le royaume.

Sommes-nous dans une véritable attente? Sommes-nous prêts pour que le feu de D.ieu qui sera vu à la fois par les croyants et par les incroyants, vienne à nouveau dans nos vies afin que le partagions avec d'autres?

«Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux.» (Ac. 2. 3)

À la Pentecôte, les yeux de tous furent ouverts pour voir comment le ciel était en train de toucher la terre. Personne n'avait aucun doute que D.ieu était en train d'agir.

Il est dit à propos du réveil d'Azuza Street que le feu pouvait être vu descendant du ciel et toucher le petit dépôt où se tenaient les réunions et que dans le même temps un feu s'élevait du toit de ce bâtiment. Quand le feu de D.ieu brûlait, tous pouvaient le voir. Dans ce mouvement de D.ieu qui va toucher la terre, les oreilles et les yeux spirituels s'ouvriront pour contempler la majesté de D.ieu. Son feu sera vu par les croyants et les incroyants et Son nom sera révéré sur toute la terre.

L'extrait suivant parle de l'expérience du feu de D.ieu brûlant à Azuza Street :

«Quand je lui demandai de décrire le feu de la gloire de D.ieu dont de nombreuses personnes avaient été témoins, Mme Carney me raconta son histoire. Elle se souvint de l'arrivée des pompiers car quelqu'un les avait appelés pour dire qu'un incendie embrasait le bâtiment. Quand ils arrivèrent ils ne sentirent aucune fumée, ni ne virent aucune évidence d'un feu. Elle se souvint que Seymour, Bosworth, Lake, Smith et Sines étaient sortis précipitamment pour voir ce phénomène.

Mme Carney, ne sortit jamais pour voir les flammes. Pourtant les pompiers avaient été appelés à de nombreuses reprises, car des passants avaient constaté que des flammes sortaient du toit de ce bâtiment. Finalement cette sœur demanda à John Lake pourquoi les pompiers continuaient de venir et à chercher l'incendie. Il lui expliqua que le feu qui descendait du ciel rencontrait les flammes qui montaient de l'église. Fascinée, Mme Carney décida de sortir, pour voir ce phénomène impressionnant. Pour elle, cette connexion divine était une évidence supplémentaire de la puissante présence de D.ieu dans ce lieu. Elle nota que bien que la gloire de D.ieu ait été présente tout le temps dans l'église, cette connexion divine ne se produisait pas tous les jours. Mais quand elle se produisait, la puissance était d'autant plus intense dans la réunion.»

LA GLOIRE DE D.ieu EST QUELQUEFOIS VISIBLE COMME UNE NUÉE OU UNE VAPEUR (Exode. 24. 16, 17).

Yeshoua (Jésus) parla aussi de nous comme voyant Sa gloire : «Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde.» (Jn 17. 24).

J'ai vu la nuée de gloire pour la première fois quand j'ai exercé mon ministère dans le Connecticut il y a environ douze ans. Quand D.ieu a ouvert mes yeux spirituels pour voir cette merveilleuse manifestation de Sa présence, mon étonnement a été à son comble. Depuis, j'ai eu le privilège de voir cette nuée plusieurs fois.

Il y a quelques années, alors que j'écoutais Avner Boskey partager sur l'histoire d'Israël et de la France, j'ai constaté que plus Avner parlait, plus la nuée de la gloire de D.ieu augmentait au point que je ne pouvais presque plus le voir. J'ai la ferme conviction que la gloire de D.ieu nous permet d'entrer dans l'atmosphère du ciel, d'accéder à Son cœur et de répondre avec humilité, obéissance et amour afin que D.ieu puisse libérer Sa bénédiction sur la France.

Le feu de D.ieu qui toucha de nombreux croyants le jour de la Pentecôte était une rencontre personnelle avec la sainte présence de D.ieu. Nous ne pouvons pas rester les mêmes quand nous avons rencontré D.ieu dans l'alcôve de Son cœur. Son feu nous consacre et nous met à part pour Son œuvre. Il apporte sainteté et pureté, guérison et purification partout où il est invité à demeurer. Son feu est Son amour, et nos cœurs fondent devant la beauté de Sa présence.

Je me souviens de la première fois où j'ai expérimenté le feu de D.ieu. Deux pasteurs d'Argentine apportaient un message sur le Saint-Esprit, et le désir de mon cœur était de recevoir plus de Lui. À ce moment précis, D.ieu ouvrit mes yeux spirituels et je vis comme une boule de feu arriver vers moi à la vitesse d'un éclair. Cette boule de feu était la puissance de Son Esprit, et quand elle toucha mon corps, je fis l'expérience rafraîchissante d'un profond baptême dans le Saint-Esprit.

L'AMOUR DE D.ieu VA ATTIRER DES MULTITUDES DANS SES BRAS D'AMOUR.

La Pentecôte fut un déversement sur un groupe mais elle eut aussi une application individuelle sur ceux qui attendaient le Saint-Esprit. D.ieu conféra la bénédiction du feu de Sa présence demeurant sur chacun de ces adorateurs. Bien-aimés, dans les temps qui viennent, D.ieu va à nouveau nous bénir par une autre vague de Son Esprit et de Son feu qui consumeront les ténèbres et feront avancer Son royaume.

«Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.» (Ac. 2. 4)

D.ieu a fait une chose nouvelle le jour de la Pentecôte. Nous devons reconnaître que dans chaque mouvement de l'Esprit, il doit y avoir un commencement, quelque chose que nous acceptons sans l'avoir expérimenté auparavant. Quand nous marchons avec D.ieu, notre connaissance et notre compréhension du mystère de l'évangile augmentent au travers de la Parole et de l'enseignement du Saint-Esprit. Sa mission est de révéler l'amour de D.ieu.

Le déversement de l'Esprit à Azusa street venait souvent au travers des chants :

«Juste après que le chant ait commencé, Seymour demandait aux gens de chanter dans l'Esprit. Quand cela arrivait, le ciel semblait descendre sur l'assemblée et remplir la pièce. La musique était indescriptible, pure et puissante. Cette musique céleste fut connue sous le nom de «chant nouveau» quand la foule chantait dans une langue céleste, quelquefois en langues, quelquefois sans paroles. À certains moments c'était comme si des anges s'étaient joints aux chants de l'assemblée. Chanter dans l'Esprit était un chant nouveau conduit par l'Esprit de D.ieu.»

Il y a deux ans, je fus amenée à exercer mon ministère dans un village au Kenya. L'assemblée se composaient d'hommes, de femmes et d'enfants. À un moment donné, je sentis qu'il fallait que nous chantions dans l'Esprit pour faire une percée. Les responsables me regardèrent quelque peu perplexes et je leur demandai de se joindre à moi. Je commençai à chanter dans l'Esprit accompagnée de Marie, responsable de la louange. Elle témoigna que pendant que je chantais dans l'Esprit, elle eut la sensation d'une eau fraîche coulant sur sa tête et la purifiant de l'intérieur. Après qu'elle ait partagé cette expérience, D.ieu déversa Son Esprit pour la guérison, et plusieurs personnes présentes furent libérées de douleurs et de liens. Alléluia!
«Ils étaient tous dans l'étonnement, et, ne sachant que penser, ils se disaient les uns aux autres : Que veut dire ceci?» (Ac. 2. 12).

Tous les gens qui étaient présents le jour de la Pentecôte purent comprendre ce qui se disait, et tous étaient stupéfaits d'entendre les merveilles du mystère de Mashiah (Messie) que D.ieu déclarait au monde dans leur propre langue.

Dans ce déversement global de l'Esprit en cette période de fin des temps, je crois que chaque culture va expérimenter un attouchement du feu inextinguible de l'amour de D.ieu. L'auteur du Cantique des cantiques résume magnifiquement les choses quand il dit : «Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour, et les fleuves ne le submergeraient pas.» (Cant. 8. 7a). Des multitudes vont être attirées dans les bras d'amour de notre D.ieu.

NOUS DEVONS OBÉIR AUX INSTRUCTIONS DU SAINT-ESPRIT

«Mais d'autres se moquaient, et disaient : Ils sont pleins de vin doux.» (Ac. 2. 13).

Les disciples furent accusé d'êtres ivres pourtant il était seulement 9 heures du matin!

William Seymour avait l'étrange habitude de mettre une boite sur sa tête pendant les réunions et il restait assis jusqu'à ce que D.ieu lui demande d'enlever la boite. Peut-être que pendant ces moments-là certains se demandaient si W. Seymour ne divaguait pas, comme ce fut le cas le jour de la Pentecôte. En tout cas, quand il arrivait pour la réunion, il s'asseyait et mettait cette boite sur sa tête.

Au début, Mme Carney fut interloquée par cette pratique. Quelquefois cela durait dix minutes, mais cela pouvait aussi durer une heure ou plus. Bien que cette habitude ait pu sembler ridicule, Madame Carney réalisa qu'il obéissait à D.ieu, même si cela paraissait complètement ridicule. Cette marque d'humilité et d'obéissance était déterminante pour amener une grande puissance quand il ôtait la boite. Quand quelqu'un demanda à Madame Carney ce qui avait provoqué l'arrêt des miracles à Azusa street, elle répondit : «Quand le frère Seymour arrêta de mettre la boite sur sa tête.»

La chose qui impressionna le plus un autre témoin du nom d'Anderson, c'est quand l'Esprit descendait sur W. Seymour et que celui-ci exerçait son ministère. Anderson montait sur les bancs pour voir Seymour parler aux gens. Dans plusieurs réunions, il s'adressa à des gens de l'assemblée qui semblaient perclus de rhumatismes et leur disait : «Vous voulez voir un miracle par ici? Dans quelques minutes, chacun de vous va se lever et marcher dans le nom de Yeshoua (Jésus).» Et chacun d'entre eux qui pouvait entendre ses os craquer, se mettait à crier selon que leurs jambes, leurs bras ou leurs mains étaient guéris.

À quelques reprises, Anderson fut le témoin de guérisons individuelles. C'est ainsi qu'un miracle en particulier s'imprima dans sa mémoire. Un homme affreux à regarder, dont le visage était complètement déformé par des grosseurs, s'approcha de W. Seymour qui pria pour lui. Immédiatement, ces grosseurs commencèrent à tomber de son visage, lui rendant une apparence normale. Le fait que des volontaires aient été appelés pour nettoyer le sol de ces tumeurs, fut peut-être que la chose la plus frappante.

D.ieu nous demande parfois de faire des choses inhabituelles et étranges et même si le but n'est pas d'être dramatique ou de nous faire remarquer, nous devons cependant suivre le flot du Saint-Esprit et obéir à ses instructions.

Un jour où je prêchais sous une tente en Afrique, D.ieu me demanda de lier un arbre avec une corde. J'hésitai à obéir, mais le Saint-Esprit m'aida à comprendre le but d'une telle action. C'était en fait la représentation physique de ce qu'Il voulait accomplir spirituellement. Il était en train de lier les forces des ténèbres et de la sorcellerie en particulier pour les empêcher d'agir pendant la réunion. D.ieu m'avait révélé qu'un guérisseur jetait des sorts sur nous à cet instant précis.

Au moment où s'élevait notre prière pour lier l'esprit de sorcellerie et libérer la puissance de résurrection de Mashiah (Messie), un énorme camion se retourna sur le bas côté de la route et répandit son chargement ce qui provoqua un attroupement. Nous nous précipitâmes pour voir s'il n'y avait pas de blessés et fument étonnés de constater que bien que ce poids lourd se soit retourné à vive allure et ait déversé sa cargaison, le chauffeur avait pu s'extraire par la fenêtre du véhicule lors de l'impact et ni lui, ni aucune autre personne n'avait été blessé même superficiellement. Gloire à D.ieu!

Nous croyons que la puissance de D.ieu se déploya pendant que nous étions en train de prier et lia l'esprit de sorcellerie pour l'empêcher d'agir. Si nous n'avions pas prié par obéissance au moment précis où D.ieu nous avait demandé de le faire, il est possible que le chauffeur du poids lourd ou d'autres personnes aient été tués. Quelqu'un nous informa plus tard que le terrain sur lequel nous avions lié cet arbre avait été maudit et que plusieurs personnes avaient même eu peur de s'en approcher. Nous avons brisé cette malédiction dans le nom puissant de Yeshoua (Jésus) et D.ieu a libéré Sa bénédiction!

La Bible dit : «L'homme fort sera comme de l'étoupe, et son œuvre comme une étincelle; ils brûleront l'un et l'autre ensemble, et il n'y aura personne pour éteindre.»(És. 1. 31).

Nous aussi sommes appelés à un baptême du Saint-Esprit et de feu : «Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu.» (Matt. 3. 11).

Aujourd'hui puissions nous en tant que peuple de D.ieu nous mettre devant lui et l'adorer avec tout ce que nous sommes afin qu'Il puisse libérer sur nous et en nous une vague rafraîchissante d'Esprit Saint et de feu glorieux, qui nous équipera pour la mission globale.

Ensemble dans la moisson,

Catherine Brown
Founder, Gatekeepers Global Ministries

==================================
LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com

23:44 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation, Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2013

L’APPÂT

L’APPÂT



Dernièrement, je me suis réveillé après un rêve dont je savais qu’il avait une signification importante pour moi-même, mais aussi dans un sens plus large, pour le Corps de Mashiah. Je pense qu’en ce moment Dieu me donne, ainsi qu’à mon équipe, une toute nouvelle vision de la vie et du ministère de réforme auquel je suis appelé. Il met ma vie et ma pensée au défi sans me donner une réponse définitive à la question qu’Il me pose. Sans entrer dans chaque détail de ce rêve qui est un peu à l’image de ce sentiment, je vais partager avec vous les points clés et le message central qu’il contient.

Dans ce rêve donc, de nombreuses personnes que je connaissais, ma femme et moi étions morts. Nous étions dans ce qui ressemblait à une grande maison en rondins au bord d’une large rivière. L’une après l’autre, chaque personne passait un entretien avec un groupe d’êtres célestes qui avaient pris la forme de quatre femmes. Après cet entretien, les gens étaient embarqués sur un bateau qui emmenaient des petits groupes au ciel. Pendant longtemps je suis resté sur le ponton pour regarder un groupe après l’autre désembarquer au bout de la rivière. Bientôt je vis que j’étais la dernière personne sur le ponton et je commençai à me demander s’il y avait un problème. Dès que cette pensée me vint, les êtres célestes se tinrent à mes côtés et me dirent que c’était à mon tour de passer l’entretien mais qu’il n’était pas l’heure que je m’en aille.

Alors que je marchai dans la pièce où j’allais parler avec eux, je fus saisi d’un sentiment intense qui me fit comprendre que ce qui était sur le point d’arriver avait une signification importante et éternelle. L’être céleste ne me posa qu’une seule question : «Dis-moi au juste de quelle sorte d’appât te sers-tu pour pêcher?». Dès que la question me fut posée, je me réveillai.

En réfléchissant à ce rêve, j’ai rapidement compris son sens. Dieu me transmettait un message dont les conséquences portaient sur le salut éternel des gens. Ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère. La question était simple, la réponse plus compliquée. Nous sommes appelés à être pêcheurs d’hommes (Matt. 4. 19; Mc 1.17). La question qui se pose est, qu’employons-nous exactement pour attirer l’attention des gens sur notre message?

Je crois que l’idée de l’évangélisation que nous avons est un des domaines majeurs de nos vies, de nos églises et des nos ministères que Dieu nous appelle à réformer. Si nous avons des oreilles pour entendre, je crois que Dieu nous appelle à nous questionner sur la façon dont nous pensons atteindre ceux qui sont en dehors de Son Royaume et les procédés que nous mettons en place pour y parvenir.

HAÏR LE PÉCHÉ, NON LE PÉCHEUR

Le vieil adage, «haïssez le péché, non le pécheur» est vrai mais il a perdu de sa valeur et n’est pas compris ni mis en pratique par une majorité de chrétiens. Nous avons perdu notre compassion et notre amour pour les perdus et les avons remplacés par un dédain et un dégoût pour les gens du monde. Nous appelons cela «tenir ferme pour ce qui est juste». Je crois qu’une des clefs de l’efficacité de Jésus pour changer le cœur des hommes de ce monde était Sa capacité à ne pas regarder les gens tels qu’ils étaient, mais à les voir tels qu’ils pouvaient être. Ils les appelaient à se détacher du péché pas simplement en condamnant celui-ci mais en leur offrant une espérance dans quelque chose de beaucoup plus grand.

Le message principal de Jésus était, «Repentez-vous car le Royaume des cieux est proche.» Cette phrase est à juste titre inséparable de l’évangélisation, mais comment pouvons-nous vraiment utiliser le message de Mashiah sans une véritable compréhension de Son cœur au-delà de ce message?

Le mot repentir est devenu synonyme de larmes, de culpabilité et quelquefois de douleur. En fait, la véritable repentance n’a rien à voir avec la douleur, la culpabilité ou la tristesse. Le message de la repentance est fondé sur l’espoir du Royaume des cieux maintenant disponible. Yeshoua n’a jamais condamné les gens, Il leur a plutôt offert quelque chose de meilleur. Le Royaume de Dieu est proche. C’est le thème central du message de Yeshoua et c’est ce message qui nous pousse à la repentance.

Dans notre poursuite de la condamnation du péché, nous avons en fait condamné les gens aux prises avec le péché. Nous mettons l’accent de notre message sur la noirceur du péché plutôt que sur la magnificence de Mashiah. Avant de connaître Yeshoua, je vivais à fond dans le système du monde et dans la culture de la drogue. Je savais que j’avais tort.

Entre mon expérience passée avec la religion et ma connaissance humaine innée de la moralité, je savais que la vie que je vivais n’était pas adaptée. Mais j’avais essayé la religion, j’avais essayé de bien faire et je n’avais pas changé. La chose qui me changea en définitive c’est la réalité que quelque chose de meilleur existait. Que Dieu avait ordonné un destin pour ma vie, un destin à la portée éternelle. Et la connaissance du Royaume des Cieux était une réalité que je pouvais atteindre… C’est ce qui me changea.

Le monde cherche l’espoir. Les gens comprennent que l’état actuel des choses est désespéré. Ils veulent le changement. Entre les guerres, la famine, les maladies et les problèmes économiques, il n’y a plus grand chose en quoi croire. Nous avons la réponse. La grâce et l’amour de Yeshoua Ha'Mashiah est le plus grand message d’espoir de toute l’éternité. Notre message devrait être un message d’espoir… la conviction de péché devrait être laissée au Saint-Esprit.

QUELLE EST NOTRE FONDATION?

Il y a quelques semaines, j’ai participé à un sommet avec des responsables chrétiens engagés dans tous les domaines – divertissement, gouvernement, éducation et de nombreuses dénominations. Nous nous sommes rassemblés pour discuter de la crise à laquelle la chrétienté est confrontée de nos jours et essayer d’élaborer une stratégie pour répandre le message de Mashiah dans notre société.

Une des vérités que j’ai comprise alors que je participai à plusieurs jours de délibération, c’est que nous les chrétiens sommes plus connus pour les choses contre lesquelles nous nous opposons, que pour les choses que nous approuvons. Il y a beaucoup de discussions au sein de l’Église pour tenir ferme contre l’immoralité, mais rien n’est dit sur le fait de tenir ferme pour quelque chose.

Le monde sait que nous sommes contre l’homosexualité et un nombre considérable de gens savent que la majorité des chrétiens croient que le mariage implique l’union d’un homme et d’une femme. C’est maintenant le moment de prendre position contre l’homosexualité mais aussi de dire au monde pourquoi. Simplement parce que la Bible le dit, ou y aurait-il une meilleure façon de l’exprimer?

Je crois que si nous commencions à prendre position pour ce que Jésus approuvait, de plus en plus de gens seraient attirés par notre cause.

Le message d’amour et de grâce de Yeshoua est suffisant. Ce message est ce qui pousse ceux qui sont dans le péché à y renoncer et à adopter une nouvelle vie en Mashiah. La plupart de ceux qui ne sont pas rachetés ne savent pas que le centre de notre message est l’amour et la grâce. Pourquoi? Peut-être justement parce que ce n’est pas le centre de notre message.

PEUT-IL Y AVOIR TROP DE GRÂCE?

Certains me diront, «N’as-tu pas peur qu’un simple message d’amour et de grâce puisse pousser les gens à être plus ouverts au péché?» C’est une crainte qui est partagée par certains. Je les comprends. Je ne suis pas en faveur du péché, bien au contraire. Je crois cependant que plus nous recevons d’amour, moins nous sommes enclins au péché.

Quel élément changea la femme adultère en Jn 8? C’est une des plus grandes histoires d’amour et de grâce contenue dans les évangiles. Les pharisiens amenèrent une femme à Yeshoua. Elle venait d’être surprise en adultère. Sans aucun doute elle avait commis ce péché. La loi de l’époque condamnait une telle femme à être lapidée. C’était, aux yeux de tous ceux qui étaient présents, ce qui aurait dû arriver. Yeshoua s’accroupit et commença à écrire quelque chose sur le sol. Puis Il posa une question à tous les accusateurs assemblés : «Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.» (Jn 8. 7).

Soudain, tous furent convaincus de péché et se retirèrent. Yeshoua resta seul avec elle et lui posa une question : «Femme, où sont ceux qui t’accusaient? Personne ne t’a-t-il condamnée? La femme répondit : «Non, Seigneur.» Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.» Il n’y a pas eu besoin d’une commission ou d’une discussion sur ce qui aurait dû être fait. Elle n’a pas entamé un processus de guérison. Une seule chose fut nécessaire : l’amour et la grâce à l’état pur.

Yeshoua ne l’a pas renvoyée vers son péché, au contraire, l’amour qu’Il lui témoigna la changea complètement. Lui démontra-t-Il trop de grâce? Lui permit-Il de s’en tirer à bon compte avec son péché? Aurait-Il dû faire autre chose? En réalité, l’amour de Dieu dépasse tellement l’entendement humain que nous ressentons le besoin d’ajouter quelque chose de plus au processus. L’amour divin change les gens. Pas la condamnation. Ce jour-là, cette femme trouva l’espoir. Dans sa quête de plénitude et de plaisir elle était tombée dans le péché. À l’instant même où le système religieux s’apprêtait à la condamner, Yeshoua vit une occasion de lui démontrer l’amour du Père. Voilà ce qu’est l’évangélisation.

Après que Yeshoua ait parlé à cette femme, Il s’adressa aux responsables religieux et leur dit : «Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie

En règle générale, notre mentalité est de dire : «Si vous ne marchez pas dans les ténèbres, vous pouvez suivre Jésus». La vérité c’est que la rencontre avec l’amour de Jésus nous pousse à ne plus marcher dans les ténèbres. Suivez-Le et vous ne marcherez pas dans les ténèbres. Montrez de l’amour aux gens et les ténèbres n’auront plus de puissance.

Yeshoua AVAIT-IL UN MINISTÈRE ENVERS LES PÉCHEURS OU ÉTAIT-IL L’AMI DES PÉCHEURS?

Une partie de la réforme qui va atteindre l’Église a déjà commencé. Je crois que nous avons besoin du message qui nous appelle à sortir de nos églises (bâtiments) pour atteindre ceux du dehors. Nous ne sommes pas appelés à rassembler des gens dans nos églises (bâtiments), mais à aller au dehors pour être une lumière dans le monde. J’adhère à ce message qui atteint de plus en plus l’Église, mais je vous mets au défi de faire un pas supplémentaire.

Au cours des dernières années, la vie de Yeshoua envers les perdus m’a remis en question quand je considère le nom qui lui fut donné : «L’ami des pécheurs». Alors que je réfléchissais sur cette image de Yeshoua, Il me demanda : «Avais-je un ministère envers les pécheurs ou étais-je l’ami des pécheurs?» Ceci me poussa à réfléchir. Il m’est souvent arrivé d’exercer mon ministère envers ceux qui sont aux prises avec le péché, mais puis-je dire honnêtement que les pécheurs sont mes amis?

Dans notre légitime quête de sainteté, il semble que nous avons oublié d’être un ami des pécheurs, et que nous voyons plutôt le temps que nous passons avec eux comme une opportunité d’avoir un ministère. Nous avons peur de nous associer avec ces gens parce que nous ne voulons pas qu’il soit dit que nous acceptons leur façon de vivre. La vie d’amour de Yeshoua était évidente en tous temps. Qu’Il parle directement du Royaume où qu’Il démontre le Royaume par l’Esprit qui reposait sur Sa vie, il était à la fois un ami et un ministre. Je crois que nous passons à côté d’un grand pan de l’appel évangélique, qui est un appel à l’amitié.
 
Regardez aux travers des yeux de l’amitié

En réfléchissant pour mieux comprendre comment Yeshoua avait pu tant nous aimer alors que nous étions si souillés, il me semble que j’ai saisi une clef de Son cœur au travers de l’appel adressé à Pierre. Ce Pierre est un homme que je peux tellement comprendre. Il était loin d’être parfait, mais au travers de l’amour et de la grâce de Dieu, il fut capable de changer le monde. Un jour, alors qu’il pêchait, Yeshoua passa près de lui et lui dit simplement : «Suis-moi». Ce n’était pas la première fois que Pierre rencontrait Yeshoua. Son frère André, l’avait présenté auparavant à Yeshoua en Jn 1. 42 – pourtant cette fois-ci, Yeshoua ne l’a pas appelé simplement pour qu’il soit près de Lui, mais pour qu’il fasse partie de Sa vie de façon intime.

Qu’est-ce qui a pu poussé Pierre à laisser tomber sa vie pour suivre cet Homme? Je pense que la clef réside dans la façon dont Jésus regarda Pierre. Pierre était un pêcheur, non un pilier de la société. Il n’était certainement pas l’homme le plus saint du monde, mais Jésus a pu regarder au-delà de cela. Le Seigneur ne regarda pas Pierre selon les circonstances du moment, mais il vit l’homme qu’il était appelé à être. C’est difficile de voir le potentiel éternel qu’une personne porte quand nous sommes conscients de ses fautes.

Il semble même que nous mettions une étiquette sur les gens en fonction de leur péché, plutôt que de voir le dessein de Dieu pour eux. Quand nous voyons le péché d’une personne, nous l’associons directement avec ce péché. Par exemple, nous appelons les gens qui prennent de la drogue, des drogués. Nous appelons ceux qui sont aux prises avec l’homosexualité, des homosexuels. Nous allons jusqu’à appeler ceux qui sont englués dans la religion, des pharisiens.

Une fois que nous avons étiqueté quelqu’un en fonction de son péché, il est difficile de voir cette personne différemment. Le désir de Jésus de passer au-dessus des fautes de Pierre pour toucher son cœur est sans doute ce qui poussa ce dernier à Le suivre si spontanément. Jésus recentra toujours Pierre sur l’appel que Dieu avait pour sa vie. Il l’attira près de son cœur et ne laissa pas ses fautes, même quand Pierre Le renia, le disqualifier de cet appel.

Nous devrions prier que Dieu nous donne les yeux du Mashiah afin que nous puissions voir les perdus en fonction de leur destinée éternelle. C’est à cette condition que nous pourrons effectivement les appeler hors des ténèbres en leur montrant la lumière.

LES SIGNES ET LES PRODIGES MONTRENT L’AMOUR DU PÈRE

Les miracles, les signes et les prodiges démontrent le Royaume de Dieu et prouvent aux gens la réalité de Son amour. Nous devons comprendre que Yeshoua n’avait qu’une vie. Sa vie en tant qu’ami était aussi la vie de quelqu’un qui guérissait. Sa vie en tant qu’enseignant était aussi la vie de quelqu’un qui faisait des miracles. Il ne changeait pas d’habit pour exercer Son ministère, tout était lié.

Yeshoua  enseigna la nécessité de signes et de miracles dans ce passage souvent incompris à propos de l’officier du roi et de son fils malade : «Ayant appris que Yeshoua était venu de Judée en Galilée, il alla vers lui, et le pria de descendre et de guérir son fils, qui était près de mourir.Yeshoua  lui dit : Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point.» (Jn 4. 47, 48). Pris hors contexte, on pourrait croire que Yeshoua reprend cet homme parce qu’il vient à Lui pour obtenir la guérison de son fils.

Si nous examinons cette histoire dans le contexte de la nature de Mashiah, nous savons que Celui-ci désire que nous venions à lui. Sa remarque ne concernait pas les miracles et les prodiges, mais le fait de ne croire qu’en leur présence. Yeshoua fit ce miracle, mais non de la façon attendue. Cet homme voulait que le Seigneur vienne chez lui pour guérir son fils. Il n’avait pas compris que tout ce que Yeshoua avait à faire était de prononcer une seule parole pour que le miracle s’accomplisse «Va, ton fils est en vie.».

Yeshoua dit en fait que les œuvres qu’Il accomplit, les miracles et les prodiges, sont les signes qui montrent qu’Il est le Fils de Dieu (Jn 10). Les œuvres surnaturelles de Dieu ne peuvent être dissociées de l’instauration de Son Royaume sur terre. Si nous voulons amener les gens au Père, il ne suffit pas de leur parler de Lui, mais de leur montrer le Père.

Le problème ne vient pas des signes et des miracles. Il surgit quand la motivation pour ce qui est surnaturel devient la base d’un ministère ou d’une promotion personnelle, plutôt que l’amour. Je ne peux pas le répéter assez, l’amour est notre fondation. Sans lui, rien de tout cela n’existe. La parole du Seigneur en cette heure c’est que nous poursuivions l’amour. L’amour ajouté à la puissance changeront le monde. La puissance sans l’amour ne sert qu’à promouvoir notre propre royaume. Paul a dit, «Recherchez l’amour. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.» (1 Cor. 14. 1) Les dons sont nécessaires dans la mesure où la poursuite de l’amour est notre fondation.

L’APPÂT

Retour donc au point de départ : Quel appât utilisons-nous? Qu’est-ce qui attire ou non les gens au message du salut? Quel appât devrions-nous choisir? La réponse est à la fois assez simple et cependant éternellement compliquée. L’amour est la réponse. Pas un amour humain, mais un amour divin. Un amour qui devrait être poursuivi car il n’est pas naturel. L’amour que Yeshoua démontra d’une telle façon que les cœurs les plus endurcis pouvaient se tourner vers Lui. Un amour qui fut prouvé au travers d’une variété de miracles, de signes et de prodiges. Un amour qui brise les chaînes du péché et pourvoit de la nourriture à ceux qui ont faim. Un amour qui passe au-dessus des circonstances naturelles et qui creuse pour trouver le dessein divin profondément inscrit dans le cœur humain. Montrer simplement à quelqu’un son péché ne le change pas. Lui montrer la voie de l’amour et de la vie le change et change le monde.

Craig Kinsley
Awake International


==================================
LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.
================================
Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com   Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.

22:31 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Etude Biblique, Exortation, Prédications par diverses personnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |