31/01/2013

La ville de Yeroushalaïm

La ville de Yeroushalaïm

jerusalem20sunset.jpg

1/Proclamons ensemble le Ps. 122
Ce Psaume (dit Cantique des degrés) fait partie des 15 psaumes composés en majeure partie par David. Ils étaient
chantés par le peuple d’Israël qui montait au Temple pour les 3 Fêtes prescrites par l’Eternel : Pessah (La Pâque),
Shavuot (Pentecôte) et Soukkot (la Fête des Tabernacles ou des Cabanes).(Deut. 16:16)

2/« Je suis dans la joie quand on me dit : Allons
à la Maison de l’Eternel ! » (v.1)
(Chant)
« Nos pieds s’arrêtent dans tes portes, Yeroushalaïm
! » (v.2)

3/« Yeroushalaïm, tu es bâtie comme une ville dont les parties sont liées ensemble » (v.3)
Hélas, la haine toujours plus grandissante des parties arabes envers les israéliens (attentats : bombes humaines et maintenant, utilisation d’engins ou de grosses voitures pour écraser des civils innocents) pourrait nous faire douter de ce verset.

Nous entendons aussi, parler du projet de partager Yeroushalaïm à nouveau : Yeroushalaïm a fêté l’année dernière les 40 ans de sa Réunification (Suite à une guerre de défense, les soldats israéliens avaient pu reprendre en 1967certaines parties de la Ville où le peuple juif ne pouvait avoir accès : en particulier le Mur, reste du Temple détruit où il vient prier.). Ce fut un moment historique où tant de personnes ont reconnu l’intervention de l’Eternel

En 1980, la Knesset (gouvt israélien) a déclaré : « Yeroushalaïm, capitale éternelle et indivisible de l’Etat d’Israël. » Pourtant, nous proclamons qu’un jour ce verset sera vérité.
(Nous nous séparons en 4 groupes, représentant chaque quartier de la Vieille Ville : Partie Juive, partie arabe, partie
arménienne et partie chrétienne)

* Chaque groupe prie pour les habitants du quartier reçu. (car Dieu les aime tous) (Yeroushalaïm compte 740.000 habitants avec 64% de Juifs, 32% d’Arabes, 3%diverses confessions.)

* Puis nous formons un grand cercle. Par la foi, nous proclamons qu’un jour, toutes ces parties seront unies. Que l’unité et la Paix se fasse en Yeshua, le Sar Shalom (Prince de Paix)

* Nous prions que les bruits de diviser à nouveau la Ville n’aboutissent pas. (Nous prions pour le gouvernement actuel, pour Tsipi Livni)

* Durant la marche de Yeroushalaïm qui a lieu chaque année au moment des fêtes de Soukkot (début Octobre) plus de 7000 chrétiens des nations ont défilé dans les rues de la Ville pour proclamer leur amour et soutien à Israël

« Tout le monde ressentait l’unité de Yeroushalaïm » a pu dire l’année dernière, le Maire de la Ville, Ouri Lupolianski pour lequel nous voulons prier.

* Prions pour l’unité des chrétiens : qu’ils soient ceux qui consolent le peuple de Yeroushalaïm meurtri par les conséquences des attentats, la pauvreté, le chômage, problèmes familiaux…

4/« C’est là que montent les tribus de l’Eternel. » (v.4) Car Dieu ramène Son peuple « à la maison », à Sion. Nous sommes témoins du 3° Retour historique de Son peuple, après une errance de près de 2000 ans dans les nations où chaque Juif proclamait : « Si je t’oublie Yeroushalaïm…. » 13,2 millions Juifs vivent encore dans les nations (en France 490.000 : c’est la 2ème plus grande communauté après celle des U.S.A. : 5,6 M.) – Population en Israël : 5,4 M. (40% du judaïsme mondial.)

* Prions que résonne dans leur coeur l’appel de retourner au Pays, qu’ils se détachent de ce qui les retient, qu’ils soient délivrés des craintes de
l’insécurité.

* Dès le 19°siècle, suite aux persécutions croissantes dans le monde aboutissant à l’extermination de 6 M. de Juifs en Europe, l’élan sioniste (retour à la Terre Promise) a concrétisé les nombreuses prophéties écrites 700 ans avant J.C.

« Je les ramènerai sur leur territoire que j’avais Dimanche 5 octobre 2008 à l’église du Chandelier, à Grenoble donné à leurs pères. » (Jérémie 16:15)

« Voici, je les ramène du pays du septentrion, je les rassemble des extrémités de la terre… C’est une grande multitude, qui revient ici » (Jérémie 31:8)

* Louez Dieu que ce qu’Il a promis, s’accomplit toujours en Son temps.

* prions pour l’Aliyah (le retour) des Juifs de France.

* prions pour leur intégration en Eretz Israël (Terre d’Israël), que leurs yeux s’ouvrent et voient leur Mashiah.

* Que les chrétiens soient « des pêcheurs » avant que les « chasseurs » n’arrivent. (Jér.16:16)

5/« C’est dans cette ville que sont les trônes de la Justice, les trônes de la Maison de David. » (v.5)
Yeroushalaïm, qui est aujourd’hui une ville méprisée par le monde deviendra la capitale où toutes les nations, les dirigeants, toutes les tribus viendront pour adorer le Mashiah, le Roi de gloire, Fils de David. « Des peuples s’y rendront en foule…
(Esaïe 2:3)

« Car de Sion sortira la loi et de Yeroushalaïm, la parole de l’Eternel. Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. » (Esaïe 2:3-4)

* Prions donc pour la Paix de Yeroushalaïm, car lorsque ces événements se produiront ainsi, la destinée du monde sera transformée. « De leurs glaives,
ils forgeront des hoyaux… on n’apprendra plus la guerre. » (Esaïe 2:4)

« La paix et le bien-être de toutes les nations sont intimement liées à la Paix de Yeroushalaïm » Derek Prince.

6/« Il est dit que ceux qui aiment Yeroushalaïm, seront bénis et prospéreront. » (v.6)
Yeroushalaïm va devenir de plus en plus une « pierre d’achoppement » et un sujet de discorde dans les nations jusqu’à ce qu’elle provoque un jour 2 réactions totalement inverses, soit un rejet féroce ou une profonde acceptation (plus l’opinion mondiale se durcira contre Israël, plus le nombre de chrétiens du monde viendra à son aide). J.W.van der Hoeven

« En ces jours-là, 10 hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement, et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. » (Zacharie 8:23)

7/« A cause de mes frères et de mes amis, je désire la paix dans ton sein. » (v.8)

Ici David prie afin que la paix qui régnera un jour à Yeroushalaïm puisse être ainsi au bénéfice de ses frères et de « ses » amis ! (nous : l’Eglise !) …« que sera leur réintégration sinon une vie d’entre les morts » (Romains 11:15)

* Que l’Eglise de France se sente responsable de se tenir aux côtés d’Israël dans ces temps de la fin. Prions qu’elle choisisse le bon camp

“ Sur tes murs, Yeroushalaïm, j’ai placé des sentinelles, qui ne se tairont ni le jour ni la nuit,… jusqu’à ce qu’Il rétablisse Yeroushalaïm et la rende glorieuse sur la terre. »(Esaïe 62:6)

* Que Ses yeux s’ouvrent et que toute racine d’antisémitisme soit condamnée et bannie dans les esprits des chrétiens.

* Repentons-nous pour son indifférence par rapport aux souffrances du peuple juif et son attachement profond à la doctrine de remplacement (l’Eglise a remplacé Israël, puisque Israël a failli ! proclame-t-elle !)

8/Puisse la Maison de Dieu être à nouveau établie à Yeroushalaïm où il y a actuellement plusieurs mosquées. « Beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher l’Eternel des armées à Yeroushalaïm. » (Zacharie 8:22)

« Yeroushalaïm est unique car elle est assurément la demeure de Dieu et bien qu’Il l’ait quittée, Lui et Sa présence (la Shekinah) de longues années durant. Il promet maintes et maintes fois d’y revenir en la personne du fils de David, le Mashiah Roi qui dirigera littéralement la Ville. » (J.W.van der Hoeven)

* Prions que Yeroushalaïm devienne une maison de prière pour toutes les nations

« Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, pour aimer le nom de l’Eternel, pour être Ses serviteurs… Je les amènerai sur ma montagne sainte et je les réjouirai dans ma maison de prière. » (Esaïe 56:6-7)

22:56 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Etude Biblique, Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/01/2013

Le carmel du Pater:

Le carmel du Pater:


Se dresse au dessus de la grotte sacrée où, selon la Bible Yeshoua apprit aux siens comment prier en exemple "notre Père".
C'est la aussi qu'il prédit la destruction de Yeroushalaïm et annonce son retour à la fin des temps:

Matthieu 24 : 1-3
1 Comme Jésus s`en allait, au sortir du temple, ses disciples s`approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. 2 Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. 3 Il s`assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde? 4 Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise.
Luc 21 : 5-7
5 Comme quelques-uns parlaient des belles pierres et des offrandes qui faisaient l`ornement du temple, Jésus dit: 6 Les jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit renversée. 7 Ils lui demandèrent: Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses vont arriver?

Cette prière est inscrite sur les mur en 62 langues, la voici en Français


_________________

22:46 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2013

Les murailles et les portes de Yeroushalaïm

Les murailles et les portes de Yeroushalaïm

murailles-jerusalem.jpg

Rien ne frappe plus le visiteur qui voit Yeroushalaïm pour la première fois que les murailles de la vieille ville qui entourent une espace d’une superficie inférieure d’un kilomètre carré.
 

L’actuelle muraille a été construite au 16ème siècle par Soliman le Magnifique sur le tracé approximatif des murailles que les byzantins construisirent à l’époque de l’impératrice Eudocie au 5ème siècle de notre ère. Longtemps, les historiens pensèrent que les romains reconstruisirent la muraille au 2ème siècle après la révolte de Bar Kochba lors de la construction de la cité païenne d’Elia Capitolina. Cette thèse est aujourd’hui abandonnée.

Le chantier de la construction des présentes murailles ne se fit pas sans mal puisque – déjà à cette époque – les surcoûts faillirent en avoir raison. Ainsi, faute de trouver auprès des franciscains le budget pour enceindre le mont Sion et le Cénacle, les architectes du sultan furent purement et simplement décapités !

Les murailles se dressent aujourd’hui dans toute leur splendeur, dégagées de la masse de scories et détritus accumulés au cours des siècles. Une "promenade sur les remparts" a été aménagée, offrant une vue sans pareille sur la ville sainte et ses alentours. Depuis les travaux de restauration, une "ceinture verte" autour des murailles est ainsi faite de jardins fleuris et de parcs archéologiques.

Crénelées et longées d’un chemin de ronde, percées de meurtrières et ponctuées de tours de garde, ces remparts étaient censés défendre la ville : en fait, tout juste bon à décourager les brigands et les bêtes sauvages, ils n’auraient pas résistés plus de quelques heures à un assaut massif tant ses fondations ne sont pas profondes.

Les murailles de la vieille ville sont percées de huit portes dont sept sont ouvertes. Construites aux quatre points cardinaux, les quatre principales portes sont celle de Jaffa, de Damas, des Lions et de Sion d’où partent les routes menant aux grandes villes du pays ou de la région.
 

 


Porte de Jaffa
   



Porte Neuve
   
Au nord, en face du très massif bâtiment de Notre Dame, la porte Neuve fut percée en 1889 afin de permettre aux pèlerins chrétiens de rejoindre rapidement les Lieux Saints à la demande des franciscains et grâce à l’intervention de la diplomatie française.
 

 


Porte de Damas
   

  Jadis, ouverte sur la chaussée menant à la Syrie via Naplouse (Sichem), la porte de Damas est l’accès principal au quartier musulman de la vieille ville. Son architecture puissamment fortifiée devait dissuader les velléités d’attaques par le nord, le point le plus faible de la ville protégée à l’est et à l’ouest par de profondes vallées. Ici, les vestiges des civilisations successives se sont déposées et témoignent du riche passé de la cite plurimillénaire.

En dessous de l’actuelle porte de Damas, le visiteur pourra découvrir les vestiges de la porte monumentale construite au 2ème siècle par l’empereur Adrien ainsi que le pavement bien conservé de la cité devenue romaine.
 

 


Porte d'Hérode
   
Toujours au Nord, la porte d’Hérode, également appelée "porte des fleurs" en raison des motifs floraux gravés sur sa facade. Elle est aussi un accès au quartier musulman.
 



Porte des lions
  
La porte des Lions ou encore porte St Etienne est ornée d’un décor de fauves héraldiques de chaque côté du portail. Elle fut restaurée par les Ottomans en 1538 comme en fait foi l’inscription figurant près de la porte. La porte des Lions s’ouvre à l’est en direction de la ville des Palmiers, Jéricho.
 



Porte dorée
  
En longeant la muraille vers le sud, toujours à l’est, mais cette fois à l’extérieur car le chemin de ronde s’arrête à la porte des Lions, on arrive à la porte Dorée ou porte "de la miséricorde", en hébreu et en arabe. Selon une tradition juive, c’est cette porte que le Mashiah empruntera lorsqu’il pénétrera dans Yeroushalaïm. Estimant qu’il s’agira d’un Cohen (un prêtre) dont tout contact avec la mort est absolument interdit, les musulmans en ont muré l’ouverture puis ont installé un cimetière sur son seuil.
 



Porte des immondices
  
Plus bas, au sud, la porte des Immondices, qui est aujourd’hui l’accès principal du Mur occidental. A l’époque byzantine, les chrétiens jetèrent leurs ordures à proximité de la porte et du Mur occidental pour empêcher les Juifs de prier sur le lieu. Le mot "Immondices" resta attaché à cette porte.
 



Porte de Sion ou porte de David
  
La porte de Sion ou encore porte de David, se trouve à l’extrême sud des murailles, face au mont Sion. Elle fut percée sous le règne de Soliman dans une partie où viennent d’êtres mises au jour les anciens remparts remontant aux époques hasmonéenne et hérodienne.
Si l’histoire de la ville trimillénaire se lit à remparts ouverts, la vie quotidienne de la vieille ville, bruyante et grouillante, anime aussi le pied de ses murailles. Des coupoles hiératiques, des clochers avec ou sans croix, des toits et des terrasses font aussi le charme de la cité la plus célèbre au monde où modernité et antiquités ne croisent et s’entrecroisent.
Source : Yonathan Alexander pour Un Echo d’Israël
http://www.juif.org/le-mag/396,les-murailles-de-jerusalem...

23:52 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mamilla, renaissance d'un quartier

 

mamilla-1.jpg

Mamilla, renaissance d'un quartier
Ysabelle MAZOUZ | 11 Octobre 2010



Il était une fois un petit quartier, baptisé du nom de "Mamilla".   
Situé à l'extérieur de la vieille ville de Yeroushalaïm, à deux pas de la porte de Jaffa, il avait accueilli, à la fin du 19ème siècle, les commerçants qui n'avaient pu trouver boutique dans les murs de la vieille ville et qui s'étaient ainsi installés dans ce quartier le faisant prospérer et devenir un des quartier d'affaires les plus importants de Yeroushalaïm.  


 

(La Mamilla - 1920)

La guerre de 1948 ne va pas épargner ce bel endroit qui deviendra un quartier fantôme vidé de ses habitants. La guerre des 6 jours ne fera qu'accentuer le déclin de ce quartier déjà malmené et abimé.  Les maisons laissées à l'abandon vont considérablement se détériorer, voire tomber en ruines et seront investies par de nouveaux immigrants kurdes qui se serviront de ce lieu pour s'y abriter et y vivront dans des conditions d'insalubrité extrêmes.   
Le projet de rénovation de ce quartier commence dans les années 1970.  Le Maire de Yeroushalaïm fait appel à Moshé Safdie, architecte de renom. Celui ci présente des plans jugés très intéressants mais trop "avant gardistes" pour une ville comme Yeroushalaïm. Safdi revoit donc sa copie et propose une nouvelle mouture  plus simple et plus appropriée à l'endroit. Ce projet recevra l'agrément du conseil municipal et notamment de David Kroyanker chargé de l'urbanisme à la Mairie et se base sur un axe qui relie la vieille ville aux nouveaux quartiers (partie occidentale de Yeroushalaïm).   
  
La réhabilitation du quartier s'avère difficile. Il faut détruire pour reconstruire.  Beaucoup de familles juives sépharades sont expulsées et relogées ailleurs. Le programme de réhabilitation avance doucement et la première partie du quartier mettra 16 ans pour voir le jour. Mais d'autres problèmes surgissent, les religieux sont opposés à tout ce qui est détente et divertissement si près de la vieille ville.   
Malgré tous les obstacles,  Mamilla est réhabilitée, Mamilla se reconstruit, le but étant de conserver les sites historiques existants.  Les pierres d'anciens bâtiments sont récupérées, numérotées et conservées afin d'être replacées dans le nouveau complexe. Ainsi, la maison Stern au n° 18 de la rue Mamilla qui a été occupée par Théodore Herzl lors d'un voyage à Yeroushalaïm, se retrouve entièrement réhabilitée et retrouve son emplacement originel.   
Mamilla renaît de ses cendres et retrouve sa vocation première, être un quartier commerçant et prospère, comme à ses débuts. Le mariage de "l'ancien" et du "nouveau" donne un ensemble architectural très réussi et on peut vraiment affirmer, sans se tromper, que l'endroit est magnifique.   
  
En mai 2007, la première partie du centre commercial est ouverte. Le centre Alrov accueille toutes les grandes enseignes, boutiques de luxe, marques étrangères, chaînes Israéliennes etc.....  
  

Mais Mamilla ne se contente pas seulement de boutiques, ce quartier abrite aussi des expositions d'artistes et des animations culturelles, sans oublier les cafés et  restaurants qui accueillent le touriste harassé. Qu'il est bon alors de se désaltérer sur une des terrasses et de contempler au loin le quartier du Montéfiore avec son moulin qui déploie ses ailes vers le ciel.   
    
Pari réussi. Mamilla fait partie aujourd'hui des incontournables de Yeroushalaïm. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l'histoire et la réhabilitation de ce quartier, David Kroyanker qui était alors chargé de l'architecture et de l'urbanisme à la mairie de Yeroushalaïm a édité un ouvrage qui retrace les années de la Mamilla, de sa gloire à sa déchéance jusqu'à sa renaissance.  
(Mamilla: Prosperity, Decay and Renewal - the Alrov Mamilla Quarter, by David Kroyanker, Keter pub. 2009)  
Source : Juif.org
 

23:45 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

1948: Expulsions des juifs de Jérusalem en photo.

1948: Expulsions des juifs de Jérusalem en photo.

1948 : déclaration d´indépendance d´Israël 
Les militaires arabes procèdent à une véritable purification ethnique dans la ville de Yeroushalaïm : la population juive est chassée de la ville par les Palestiniens. Et là, aucune bonne âme en Europe et dans les Pays arabes pour défendre les Juifs de Yeroushalaïm... 
 
Réfugiés juifs de Yeroushalaïm 

 
Rue mise à sac par les arabes 

 
Des employés de la Croix Rouge aident les réfugiés juifs 
 
Familles juives attendant devant leur maison leur évacuation 
 
Prisonniers juifs dans l'attente du verdict 
 
Prisonniers juifs escortés par les troupes arabes 
 
La destruction des quartiers juifs à la dynamite lors de l'annexion de Jerusalem 
 
Un Rabbi sépharade de Jerusalem supplie de négocier le départ des Juifs dans les parties occupées par la Légion
arabe
 
 
La destruction des quartiers juifs de Jerusalem 
 
Expulsion des habitants juifs menée par les soldats de la Légion arabe 
 
Familles juives expulsées de Jerusalem 
Source site de Bethyeshoua.com
 

23:41 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Présentation de l'institut du temple

Présentation de l'institut du temple


Présentation de l'Institut du Temple par InstitutDuTemple

23:32 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Yeroushalaïm, ville d'or par les compagnons de la chanson

Yeroushalaïm, ville d'or par les compagnons de la chanson

23:15 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Jérusalem, Vidéo de chants et de prières | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |