27/11/2015

Je suis chrétien et je béni Israël

 

Je suis chrétien et je béni Israël

 

De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ


Slogan réalisé par G. Fruhinsholz en 1996 - "Il ne dort ni ne sommeille le Gardien d'Israël" - Ps 121
Un peu de sémantique : les Chrétiens désignent tous les croyants qui suivent l'enseignement et la personne de Jésus. Nous sommes quant à nous des chrétiens évangéliques, issus du monde protestant, et nous soutenons Israël !
Il existe également des organisations où Juifs et Evangéliques oeuvrent ensemble - le rabbin Yechiel Eckstein, fondateur du Mouvement international "chrétiens et Juifs", appelait d'ailleurs Israël à plus d'engagement avec le monde chrétien évangélique. Voir l'article dans le Jerusalem Post.

En tant que guide au Jardin de la tombe, je vois défiler les nombreux groupes de toutes les nations, tous enchantés de leur séjour en Israël. Des conférences chrétiennes ont également lieu à Jérusalem dans les temps de Fêtes, à Pessa'h, Shavou'ot et Soukkot.

Le but de notre présence en Israël, avec Sophie mon épouse, est de bénir Israël par des actes concrets, notamment dans le domaine social, et en faisant de la hasbara (communication et enseignement) dans le monde chrétien, pour dénoncer le mensonge et rétablir la vérité. Nous voulons aimer le pays/peuple de Dieu, Israël, en tant que chrétiens. C'est dans cette optique que nous soutenons Israël.

Ci-dessous, on peut lire le discours de notre pasteur à Jérusalem, Chuck Kopp (né le 14 mai 1948 !) et qui est là avec son épouse depuis 1966. Il conduit l'assemblée rue Narkis (culte samedi matin), qui rassemble des chrétiens de toutes nations. C'est devant plusieurs représentants du gouvernement d'Israël que le pasteur Kopp a tenté de faire passer l'idée que nous voulons être de vrais partenaires en tant que chrétiens, de l'Etat hébreu.

La Bible ne dit-elle pas qu'un témoignage nécessite au moins deux témoins ?...
Nous croyons également que l'Eglise a ce devoir d'être aux côtés d'Israël face à un monde hostile qui continue à vouloir effacer Israël de la carte. Quant à ce qui nous "divise", je disais à un ami rabbin que si nous ne pouvons effacer le passé, nous pouvons à présent être ensemble - beya'had - pour accueillir le Messie qui vient ; "Il" se révélera... à sa manière.
Gérald & Sophie


Les Chrétiens sont-ils vraiment un bien pour Israël ?

Pasteur Chuck Kopp
Pasteur de "Narkis Street Congregation"
Président de l'Alliance Evangélique Israël
Ce discours a été prononcé devant un parterre de ministres issus du gouvernement de Binyamin Netanyahou,
en mai 2015 à Jérusalem.


On m'a demandé de répondre à cette question : "Pourquoi les chrétiens sont-ils importants pour Israël ?". J'irai plus loin et je dirais même : "Les chrétiens sont-ils vraiment un bien pour Israël ?".
Un Juif peut se demander après tout comment il peut faire confiance à des chrétiens ; ceux-ci ne dissimulent-ils pas des croyances antisémites ou ne sont-ils pas là pour les convertir au christianisme ?...

A cause des relations historiques tortueuses avec le peuple Juif, nous connaissons la responsabilité morale pesante que nous portons envers Israël. Et à cause de la persécution institutionnelle des Juifs, il nous faut aborder les relations des chrétiens avec les Juifs de manière délicate et avec humilité en raison de ce passé tragique.

Israël est notre frère aîné dans la foi. De plus, selon ce qu'écrit l'apôtre Paul dans sa lettre aux églises de Rome, "Ils (les Juifs) sont aimés à cause de leurs Pères" (Romains 11:28). C'est pourquoi, dans notre attitude de chrétiens, il n'y a pas de place pour aucun sentiment de supériorité envers quiconque, et encore moins envers les Juifs.

Il se pourrait que certains des lecteurs me soupçonnent d'écrire cela parce que j'ai un programme caché, un but que je pense pouvoir atteindre par ces mots d'excuse et de conciliation. J'encourage ceux qui doutent de moi à nous juger sur nos actions et non pas sur nos paroles. Certains d'entre vous peuvent se faire un jugement sur nos véritables sentiments envers les Juifs et Israël, en se basant sur le rapport de ce qui a été fait, dans certains cas, sur une période de plusieurs décennies. Il y a des gens dans le pays en général et dans cette pièce en particulier, qui peuvent attester de nos intentions vraies.

Aujourd'hui, la légitimité de l'existence d'Israël est constamment soulevée dans les différents forums et organisations du monde, comme aussi dans la presse écrite et à la télévision. Curieusement, avec toutes les atrocités commises de nos jours, c'est Israël qui est montré du doigt et critiqué. Et non seulement, Israël est critiqué mais le droit de son existence même est remis en question.

Pour la grande majorité des Evangéliques en Occident, attaquer la légitimité d'Israël, c'est attaquer les Juifs. Nous pensons en effet que c'est répréhensible, au moins sur deux niveaux, théologique et moral. Il est inacceptable et illogique pour nous de sympathiser avec qui que ce soit qui mette en question la légitimité du seul état juif du monde.

Si seulement Israël ne pouvait voir les chrétiens que comme des alliés et de fidèles citoyens de cette nation, nous pourrions, par exemple, nous tenir côte à côte contre ce tsunami de fondamentalisme islamique et extrémiste qui submerge notre région. J'appelle ceux qui soutiennent cette nation à former une coalition et j'appelle le gouvernement d'Israël à affirmer et accepter leur soutien.

Nous habitons dans ce pays, mais nous sommes aussi une structure évangélique mondiale (AEI - Alliance Evangélique Internationale). Nous sommes véritablement la fenêtre par laquelle les Evangéliques occidentaux voient Israël et le Moyen-Orient. Nous sommes les avocats du pays parmi les nations.


Les intérêts stratégiques de l'Amérique au Moyen-Orient concernent la sécurité d'Israël ainsi que le sort de la minorité chrétienne dans la région. Nous sommes au premier rang des inquiétudes des évangéliques américains. Ajoutons que lorsque les membres évangéliques du Congrès des Etats Unis recherchent les intérêts d'Israël, ils veulent de plus en plus que le gouvernement d'Israël en fasse de même pour leurs frères et soeurs chrétiens.

Voyez l'attitude des Evangéliques envers l'Iran. Les Evangéliques sont le groupe le plus important du Congrès, un groupe de législateurs américains qui soutient une action ferme contre le programme nucléaire de l'Iran.

En même temps, des millions d'Evangéliques américains sont mobilisés pour faire pression sur leur gouvernement au nom d'un seul individu, un pasteur chrétien iranien, emprisonné pour sa foi par la République Islamique d'Iran. Peut-on comparer les deux choses ? La quête iranienne pour la bombe thermonucléaire et la libération d'un pasteur emprisonné, isolé ? Oui, parce que les deux sont liées. Si un gouvernement est capable de restreindre la liberté religieuse, même pour une personne, alors, c'est l'indication de la vraie nature et des vraies intentions d'une nation.

Israël n'est pas l'Iran. Il n'y a aucun pasteur en prison. En fait, la carte morale maîtresse d'Israël sur ce sujet critique est qu'Israël est le seul pays du Moyen-Orient qui peut se vanter d'avoir une population chrétienne en augmentation. Mais Israël aspire à être mesuré par rapport à l'Occident, non par rapport aux insuffisances du monde arabe ou des pays musulmans comme la Turquie et l'Iran. Dès lors, ceux d'entre nous qui ont vécu ici une part importante de leur vie ont tout à fait le droit d'espérer une vie juste et équitable pour les Israéliens et un meilleur traitement des minorités en Israël.

Exactement comme ceux qui ont émigré vers d'autres nations ont un sentiment d'identité envers leur nation d'adoption et des revendications justifiées, nous voulons, nous aussi, établir clairement que nous soutenons Israël, mais que, d'un autre côté, voyons des améliorations à apporter dans certains domaines. Il est inconcevable que nous devions continuer à ronger notre frein sous le Système Ottoman des Millets (1), quand Juifs et chrétiens ensemble aspiraient à se libérer d'une discrimination institutionnalisée.

Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres, mais j'espère que cela va clarifier la raison pour laquelle les relations entre l'Etat d'Israël et la Communauté chrétienne dans le pays est importante. C'est à Israël de déterminer si notre petite minorité chrétienne restera tolérée mais réduite, ou deviendra un allié solide et prospère, ce qui est notre espoir et notre aspiration.

19:54 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Shalom Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.