01/03/2015

LE SEIGNEUR VEUT VRAIMENT SE FAIRE CONNAÎTRE... À MOI - 1/

LE SEIGNEUR VEUT VRAIMENT SE FAIRE CONNAÎTRE... À MOI
 

JE SUIS DESCENDU POUR TE DÉLIVRER
 
«L'Éternel dit : J'ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Égypte, et j'ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs. Je suis descendu pour le délivrer...» (Ex. 3. 7, 8)
 
Chacun d'entre nous a un besoin personnel dans un domaine de sa vie, ou a un fardeau pour quelqu'un d'autre. Pour que ce verset soit significatif pour vous, mettez votre nom ou le nom de quelqu'un pour lequel vous priez à la place de «mon peuple» et dans la prière, relisez cette parole du Seigneur, «Je suis descendu pour te délivrer».

Concernant le domaine dans lequel vous désirez une intervention, Jésus dit : «Je connais ta souffrance, donc je descends pour te délivrer.» Le Seigneur est toujours avec nous ici-bas puisqu'Il est omniprésent, mais ce «descendu» parle davantage de Jésus visitant une personne ou un lieu, car cela évoque une intervention directe de Seigneur concernant un besoin spécifique.

«Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.» (Matt. 6. 6).

Votre père vous récompensera ouvertement. Cela veut dire que vous avez Son approbation ou Sa faveur au travers de Sa présence. Quand nous prions, nous devons croire que le Seigneur n'est pas seulement présent, mais qu'Il prête une attention spéciale à notre prière - «ton Père qui est là dans le lieu secret»... Cela dépasse notre entendement, mais nous pouvons jouir du fruit de cette expérience. (Photo via Freeimages)

«Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.» (Héb. 11. 6).

À ceux qui cherchent sérieusement et avec assiduité Sa présence, le Seigneur se révèle ou se manifeste Lui-même.

LE SEIGNEUR DÉSIRE-T-IL VRAIMENT SE FAIRE CONNAÎTRE À MOI ?

«Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.»(Jn 14. 21).

L'expression «Je me ferai connaître à lui» signifie que le Seigneur se fera personnellement connaître à nous au travers d'un, ou d'un mélange de nos cinq sens. C'est-à-dire que nous percevrons au travers de nos sens physiques non seulement la présence du Seigneur mais que nous aurons le sentiment de Sa personne et de Ses pensées.

Le Seigneur veut se faire connaître à nous. Moïse est un excellent exemple de cette expérience : «Moïse faisait paître le troupeau de Jéthro, son beau-père, sacrificateur de Madian ; et il mena le troupeau derrière le désert, et vint à la montagne de Dieu, à Horeb.» (Ex. 3. 1).

Moïse avait été élevé dans le palais de pharaon, pourtant il savait que «l'appel de Dieu» était sur sa vie. Ainsi, quand il vit un israélite opprimé par un égyptien, il le délivra. «Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres. Il avait quarante ans, lorsqu'il lui vint dans le cœur de visiter ses frères, les fils d'Israël. Il en vit un qu'on outrageait, et, prenant sa défense, il vengea celui qui était maltraité, et frappa l'Égyptien. Il pensait que ses frères comprendraient que Dieu leur accordait la délivrance par sa main ; mais ils ne comprirent pas.» Cependant il nous est dit : «Ils ne comprirent pas.» (Ac. 7. 22-25).

En conséquence, Moïse s'enfuit dans le désert où il gardait le troupeau de Jéthro, le prêtre de Madian. Il ne fonctionnait pas selon son appel, pourtant il n'était ni découragé ni amer, car il conduisait les «brebis» vers la montagne de Dieu.

«L'ange de l'Éternel lui apparut dans une flamme de feu, au milieu d'un buisson. Moïse regarda ; et voici, le buisson était tout en feu, et le buisson ne se consumait point. Moïse dit : Je veux me détourner pour voir quelle est cette grande vision, et pourquoi le buisson ne se consume point. L'Éternel vit qu'il se détournait pour voir ; et Dieu l'appela du milieu du buisson, et dit : Moïse ! Moïse ! Et il répondit : Me voici !» (Ex. 3. 2-4.)

Cette flamme de feu au milieu d'un buisson qui n'était pas consumé évoque la présence «manifeste» du Seigneur disponible pour nous.

LA CLEF DE LA PRÉSENCE DU SEIGNEUR : SE DÉTOURNER

Si nous comprenons et mettons en pratique ce qui suit, nous aurons une riche expérience spirituelle de communion avec Jésus. Notez que le Seigneur ne parla pas à Moïse avant qu'il ne se soit détourné. Dieu attendait que Moïse remarque et réponde à Sa présence manifeste dans le buisson ardent.

Au moment de cette expérience, Moïse venait de passer quarante ans dans le désert. Ce buisson ardent était peut-être là depuis des années, mais Moïse était si déterminé à aller vers la montagne de Dieu (activité religieuse) que celui-ci passa inaperçu.

Ce buisson brûlait, mais ne se consumait pas. Ceci indique que ce buisson est toujours en feu jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit de la présence du Seigneur qui se manifeste par une intervention. De nos jours, de nombreux chrétiens ont dans l'idée que la présence du Seigneur ne se trouve que dans les activités qu'ils font pour Lui, mais Il a bien plus à nous offrir. Il désire nous amener dans une relation vivante dans laquelle nous œuvrons ensemble.

En conséquence, le Seigneur attend de nous que nous arrivions au bout de nous-même et que nous Le reconnaissions. C'est alors qu'Il répond.

La déclaration, «Je veux me détourner», est la clef de la présence du Seigneur se manifestant à nous. Nous disons souvent que nous attendons le Seigneur, mais en réalité, c'est Lui qui nous attend. Il est très important que nous Le reconnaissions et que nous répondions à Sa venue vers nous. Si nous ne répondons pas à la présence du Seigneur maintenant, au moment de son retour, nous ne répondrons pas non plus. Il est très important de nous détourner pour entrer dans sa présence, maintenant.

QU'ARRIVE-T-IL QUAND VOUS VOUS DÉTOURNEZ ?

Quand Moïse se détourna, le Seigneur dit, «N'approche pas d'ici, ôte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.»

Auparavant, Moïse avait pris l'initiative. Maintenant, parce qu'il s'était arrêté et s'était détourné, le Seigneur prit l'initiative. De nombreux chrétiens, qui aiment et servent Jésus, ont aussi pris l'initiative de chercher Sa volonté et Sa présence. Puissions-nous aussi mettre de côté toutes ces pressions d'activités religieuses et nous détourner pour attendre dans Sa présence. C'est seulement comme cela que le Seigneur peut nous demander d'ôter nos chaussures (notre travail pour Lui).

Cela exige que nous connaissions Sa voix, et que nous soyons prêts à obéir à ce que nous avons entendu. Il y a une progression dans notre expérience chrétienne, qui si elle est continuelle, nous amènera à être à la fois désireux et anxieux de nous détourner pour que le Seigneur puisse nous révéler Sa présence.

Trop peu de gens reconnaissent la valeur d'un ciel ouvert, quand le Fils peut vraiment briller sur Son peuple. Mais un ciel ouvert ne se produit pas en un clin d'œil. Il doit être recherché avec persévérance et cultivé.

COMMENT ÊTES-VOUS TRANSFORMÉS DE GLOIRE EN GLOIRE ?

«Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit.» (2 Cor. 3. 18)

C'est la gloire du Seigneur qui nous change. Avez-vous jamais ressenti l'onction sur un chant ou un message? Comment cette onction est-elle venue sur un CD? Ce genre de support n'est pas sensible à l'onction, et pourtant il y a une explication. Si une personne est ointe, cette onction est enregistrée.

Notre corps a une caractéristique électrique. Nous avons tous expérimenté un choc électrique après avoir marché sur une moquette. Nous avons pris alors une charge électrique qui s'est déchargée quand nous avons touché quelque chose qui était à la terre. C'est ainsi que dans la présence de l'onction nous sommes «chargés». Cette charge affecte tout notre être. Quand nous touchons une autre personne, nous lui impartissons cette charge.

Quand nous écoutons un prédicateur rempli d'onction, il se passe beaucoup plus de choses que notre simple compréhension mentale du message. Il se produit un réalignement de notre esprit qui nous transforme et nous fait devenir sensibles sur le plan spirituel. L'onction crée en nous une capacité pour la présence de Dieu qui nous transforme en Son image.

Au commencement du monde, celui-ci était «sans forme». C'est seulement quand Dieu intervint et parla que la terre prit forme et devint productive. De même, quand nous sommes sous l'influence de l'onction, ou de la manifestation de Sa présence, nous revêtons une «substance» spirituelle et nous devenons productifs.

Après que Moïse se soit détourné, il put retourner en Égypte et délivrer Israël car il s'était tenu dans la présence du «buisson ardent».

Quand nous nous détournons pour passer du temps dans la présence du Seigneur, un réajustement de notre être se produit, et nous nous alignons sur ce qui est spirituel. C'est pourquoi il est important d'écouter un prédicateur rempli d'onction.

Une église peut bénéficier d'un enseignement extraordinaire de la parole, sans présence manifeste du Seigneur. Une autre église peut faire défaut dans ce domaine et pourtant avoir cette présence du Seigneur.
Celui qui a soif spirituellement devrait choisir d'écouter un enseignement oint car c'est le plus important, mais si vous avez la chance d'avoir trouvé à la fois l'enseignement et l'église pleins d'onction, c'est le paradis sur terre.

Quand nous venons dans cette présence notre être change, et nous devenons sensibles à Sa voix. C'est dans cette présence que le Seigneur nous transforme en Son image.

C'est quand nous nous détournons pour entrer dans Sa présence et que nous ouvrons notre esprit pour recevoir que nous sommes «prêts» à amener la délivrance dont le peuple de Dieu a tant besoin.
 
Wade Taylor
Wade Taylor Ministries / Parousia Ministries
Email: nancy@wadetaylor.org
Website: wadetaylor.org
 
==================================
LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.
===============================
Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com  Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.
 

21:12 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.