20/03/2014

QUELQUE CHOSE QUI VA AU-DELÀ DE CE QUE NOUS AVONS JAMAIS VU

QUELQUE CHOSE QUI VA AU-DELÀ DE CE QUE NOUS AVONS JAMAIS VU
 
Partout dans le monde, le Corps du Mashiah peut ressentir les frémissements d'un grand mouvement de D.ieu. Nous sommes au début de quelque chose de merveilleux, de global, qui va aller au-delà de tout ce que nous avons jamais vu. Depuis des années, nous avons y avons cru, nous avons prié pour cela, et l'avons déclaré. D.ieu est en mouvement. La clé pour le Corps du Mashiah en cette heure est de découvrir comment se mouvoir avec Lui et Le suivre dans tout ce qu'il a pour nous.
 
Cela peux sembler simple : nous prions pour que D.ieu agisse, Il commence à agir et nous agissons avec Lui. Mais au tout début, un mouvement de D.ieu peut être extrêmement difficile.
 
VOIR DE NOUVEAUX ASPECTS DE SA PLÉNITUDE
 
Un mouvement divin par définition implique qu'il est possible que nous ne trouvions pas D.ieu exactement où nous l'avons rencontré dans le passé, parce qu'Il fait une chose nouvelle. Pourtant, Il est immuable. «Car je suis l'Éternel, je ne change pas...» (Malachie 3. 6). Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement (Héb. 13. 8). Mais Il aime se révéler dans des profondeurs et des dimensions toujours plus grandes afin que nous puissions Le connaître et Le faire connaître davantage au monde qui nous entoure.
 
Souvent, la manière dont Il s'y prend est de nous bénir pendant un temps durant lequel Il semble ne rien faire comme avant. Il n'arrête jamais d'être comme Il a été, mais Il ajoute à notre révélation de tout ce qu'Il est et nous aide à voir de nouveaux aspects de Sa plénitude. Il nous attire dans une plus grande révélation de Sa personne en nous faisant sortir de la zone de confort de ce que nous connaissons déjà de Lui.
 
Pensez aux Israélites dans le désert. Ils connaissaient le Seigneur comme Celui qui les avait délivrés, qui les avait fait sortir du pays d'Égypte. Et maintenant Il les conduisait par une nuée le jour et par une colonne de feu la nuit au travers du désert vers la terre promise. Jour après jour, les Israélites apprirent à suivre la présence du Seigneur. Quelquefois pendant des jours, Il restait dans un lieu avec eux, les aidant à Le voir comme Celui qui pourvoit, Celui qui guérit et dans certains aspects Celui qui est.
 
Mais ensuite, la nuée se déplaçait. Les Israélites devaient avoir une relation étroite avec le Seigneur pour réaliser qu'Il n'était plus où Il avait été. Ils devaient chercher la nuée de Sa présence chaque jour.  Quand la nuée se déplaçait ils devaient croire qu'Il était toujours avec eux et chercher où Il allait de façon à pouvoir Le suivre.
 
Il en est de même pour nous aujourd'hui. D.ieu bouge. Le secret pour Le suivre dans tout ce qu'il fait commence par notre confiance que même si nous ne Le trouvons pas où Il était, Il est toujours présent. Après tout, Il ne nous laisse, ni ne nous abandonne jamais. «Ne vous livrez pas à l'amour de l'argent; contentez-vous de ce que vous avez; car D.ieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point. C'est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien ; que peut me faire un homme ?» (Héb. 13. 5, 6). D.ieu attire le Corps du Mashiah en ces jours pour qu'il ait une plus grande intimité avec Lui. C'est une grande grâce pour Le connaître d'une nouvelle manière et Le suivre dans de plus grandes profondeurs.
 
LE CANTIQUE DES CANTIQUES
 
Prophétiquement parlant, je pense que nous sommes à la fin du chapitre 2 du Cantique des Cantiques et au commencement du chapitre 3.
 
Dans le Cantique des Cantiques, le bien-aimé attire sa bien-aimée dans un nouveau lieu au verset 10, «Mon bien-aimé parle et me dit : Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!». Puis il déclare que, «Voici, l'hiver est passé; la pluie a cessé, elle s'en est allée. Les fleurs paraissent sur la terre, le temps de chanter est arrivé, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes. Le figuier embaume ses fruits, et les vignes en fleur exhalent leur parfum.» et il répète son invitation, «Lève-toi, mon amie, ma belle, et viens!» (Cant. des Cant. 2. 13).

Le bien-aimé annonce que c'est une nouvelle heure, une nouvelle saison et qu'il a des choses nouvelles à lui montrer, de nouveaux lieux où il désire l'emmener, de nouveaux sommets d'où ils peuvent planer ensemble. Elle l'entend dans une certaine mesure, «C'est la voix de mon bien-aimé! Le voici, il vient, sautant sur les montagnes, bondissant sur les collines.» (Cant. des Cant. 2. 8), et pourtant au début du Cant. des Cant. 3, nous voyons même que si elle se languit pour son bien-aimé, elle le cherche où elle l'a toujours trouvé - et découvre qu'il n'est plus là. «Sur ma couche, pendant les nuits, j'ai cherché celui que mon coeur aime; je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé...» (Cant. des Cant. 3. 1).

Elle doit faire un choix. Elle peut continuer à le chercher où il se trouvait, ou elle peut répondre à l'invitation de se lever et d'entrer dans l'incertitude de l'inconnu, en le découvrant dans de nouveaux lieux et d'une nouvelle manière. «Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville, dans les rues et sur les places; je chercherai celui que mon coeur aime... Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée : Avez-vous vu celui que mon coeur aime? À peine les avais-je passés, que j'ai trouvé celui que mon cœur aime; je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère, dans la chambre de celle qui m'a conçue.» (Cant. des Cant. 3. 2-4).
 
Elle choisit la deuxième possibilité, et ce faisant, elle s'embarque dans un cheminement avec son bien-aimé au cours duquel elle apprend à le connaître, à dépendre de lui et à se reposer sur lui d'une telle manière qu'elle est complètement transformée - à tel point que les siens ne la reconnaissent pas quand elle revient. «Qui est celle qui monte du désert, appuyée sur son bien-aimé? Je t'ai réveillée sous le pommier; là ta mère t'a enfantée, c'est là qu'elle t'a enfantée, qu'elle t'a donné le jour.» (Cant. des Cant. 8. 5).
 
De même que dans le Cant. des Cant., nous sommes entrés dans une nouvelle saison. Le Seigneur nous attire et nous invite à nous éloigner de là où nous étions, à nous lever et à aller dans un nouveau lieu avec lui - un lieu de plus grande révélation et de démonstration de tout ce qu'il est.
 
Si vous avez noté dernièrement que les choses semblent différentes, ou que vous ne trouvez pas D.ieu où vous Le trouviez auparavant, ne vous désespérez pas et ne vous découragez pas. Il répond simplement à vos prières. Il est en très d'agir et vous invite à Le suivre.
 
DIRECTIVES DE PRIÈRES
 
Prions donc ce mois-ci pour le Corps du Mashiah:
 
1. Que nos cœurs lui appartiennent complètement et que nous Le suivions là où Il nous dirige.
 
2. Que nous discernions les temps, les intentions de D.ieu, que nous entendions Sa voix et que nous suivions Sa direction.
 
3. Que nous apprécions ce qui s'est fait dans le passé, mais que nous soyons aussi enthousiastes et dans l'expectative de ce que D.ieu est en train de faire et de ce qui est en train de se produire sur terre.
 
4. Que personne ne soit laissé derrière et que tous nous entendions Sa voix et répondions à Son invitation de nous lever et de Le suivre dans cette nouvelle saison et ce nouveau mouvement.
 
5. Que nous nous aimions les uns les autres comme Il nous aime, de façon que même si nous répondons à Son invitation à un rythme différent et d'une autre manière que les autres, nous continuions de nous aimer et de nous encourager.
 
6. Et par-dessus tout, que la plénitude de tout ce qui a été prévu pour cette saison se produise et que D.ieu reçoive toute la gloire et tout ce qui lui est dû!
 
Robert Hotchkin

Website: xpmedia.com/channel/rhotchkin

 ==================================
LA LISTE D'ÉLIE Il n'y a pas de copyright sur les traductions en français de LA LISTE D'ÉLIE, néanmoins, si vous désirez les utiliser pour les reproduire ou les distribuer, nous vous demandons de ne rien modifier au texte, et de préciser : 1) l'adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com Merci.
===============================
Est-ce que cette parole vous a béni ? Alors, faites une faveur à quelques personnes, faites suivre cette lettre à deux ou trois amis ou connaissances. Ils peuvent souscrire à La Liste d'Élie gratuitement en envoyant un email ou courrier électronique à: francais@elijahlist.com  Et, bien sûr, vous pouvez publier cette lettre sur votre propre(s) site(s) Internet. Veuillez simplement conserver intactes les informations permettant de nous contacter.
 

21:51 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.