27/09/2013

La marche de Jerusalem 2013

La Marche de Jérusalem 2013

26 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

 

 

La Marche de Jérusalem s’est superbement déroulée, avec l’enthousiasme bon enfant et l’émotion qui la caractérisent. Cette Marche a été initiée dans la vie de la nation comme un joyeux défilé des différents organismes d’Etat – Banques, Poste, Cie aérienne, services sociaux, mais également divers corps militaires ou policiers, auxquels s’ajoutent les associations israéliennes, artistiques, ou d’entre-aide aux handicapés. On a même vu défiler une équipe de football américain, les “lions”. Tiens, les bikers n’étaient pas au RDV… C’est toujours émouvant de voir les pilotes, stewards et hôtesses de l’air d’El-Al, danser main dans la main, et chanter dans les rues de Jérusalem. Israël est unique ! Voit-on cela dans nos pays occidentaux ?… 

 

Comme prévu les chrétiens évangéliques étaient de la partie, le gros des troupes étant issu des délégations de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ) qui organisent avec d’autres organisations sionistes chrétiennes, une visite d’Eretz Israël et des conférences auBinyanei haouma et dans les nombreux hôtels de Jérusalem. Environ 5000 chrétiens issus de 150 nations sont venus pour Soukkot en Israël. C’est bien pour l’économie. Notons qu’Israël est le seul pays au Moyen-Orient, où les chrétiens se sentent accueillis, et en sécurité.

 

Il faut voir la marée jaune-verte des milliers de Brésiliens et Boliviens dévaler les rue en criant leur amour pour Israël, ou la grâce colorée des asiatiques, chinois, tawanais, philippins, thaïlandais, indonésiens… Les Francophones sont là également, de Nouvelle Calédonie, des Antilles, d’Afrique, et bien sûr de France, Belgique et Suisse.

 

 

 

Et oui, les Suisses toujours au RDV avec les grosses cloches alpines… il manque juste les vaches. Toujours en force : les Finlandais, les Hollandais, Danois, Norvégiens, et Suédois. Sans oublier l’Europe de l’est, les Russes, Hongrois, Ukrainiens, etc. Un vrai festival folklorique. Tous, avec leurs spécificités culturelles – couleurs, costumes, bannières. Tous, avec la même ferveur non dissimulée de l’amour pour Sion, selon Esaïe 62 : “Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas, pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos, jusque ce que son salut paraisse comme l’aurore, et sa délivrance comme un flambeau qui s’allume”. 

 

N’est-ce pas là une belle illustration des temps prophétiques (Zach 14:16) décrivant la venue des nations à Jérusalem “pour adorer le roi, Adonaï Tseva’ot, et fêter Soukkot”  ?…

 Une rescapée à l’honneur !…

 

L’expression semble incongrue, tant le sujet est lourd, évoquant le sort des rescapés de la Shoah ayant pour la plupart perdu toute leur famille dans les camps de la mort. Pourtant, des centaines de ces victimes de la Shoah se sont portées candidates à ce titre de “Miss Shoah”, organisée par la marie de Haïfa. Cela s’est passé à la soirée israélienne de l’Ambassade chrétienne. Shoshana Kolmer, 93 ans, s’est vue décerner le prix de l’élection de Miss Shoah 2013 !

 

Voir l’article de N. Hamou - Présenté comme ”une célébration de la vie”, l’événement initié par Yad Ezer l’Haver - ”Main tendue à un ami”, une association caritative sise à Haïfa qui héberge des victimes de la Shoah, s’est notamment attiré le soutien de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. Cette organisation évangélique pro-israélienne fondée en 1980 a ainsi remis un chèque de 1 million de shekels (plus de 200 000 euros) au directeur de Yad Ezer pour la construction d’un nouvel édifice destiné à loger des survivants de la Shoah  ».

 

En Israël subsistent encore 200 000 rescapés de la Shoah. Un tiers d’entre eux vit sous le seuil de la pauvreté. Cet événement, le “concours de beauté”, qui rend la dignité à ces victimes des atrocités nazies, permettra de mettre  en lumière ces faits difficiles (voir ICEJ Haïfa).

 

Shoshana Kolmer déclarera : « Ma couronne ne ressuscitera pas les morts. Mais cette récompense a un sens. Elle prouve que les Nazis n’ont pas volé mon estime de soi, mon humanité, ma dignité ».

 

Aujourd’hui, c’est sim’hat Torah.

 

Les rouleaux de la Torah sortent dans les rues, les rabbins dansent, la joie du pays est générale. Le Seigneur a précisément honoré ce jour : “En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem…” - Zacharie 13

 

21:36 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Actualité en Israël | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.