03/07/2013

Des vestiges du siège de Jérusalem par les romains

Des vestiges du siège de Jérusalem par les romains

par Mylène Sebbah


Pour la première fois, l'Autorité israélienne des Antiquités a fait, près du Mur occidental, une découverte archéologique vieille de 2000 ans qui prouve la réalité de la famine dont souffrit la ville pendant le siège romain de Jérusalem.

La citerne, retrouvée près de l'Arche de Robinson à Jérusalem - dans un canal de drainage mis à jour entre la piscine de Siloé et la Cité de David - a révélé un contenu inestimable : trois marmites intactes et une petite lampe à huile en céramique.

Selon Eli Shukron, directeur des fouilles de l'AIA, cette découverte est sans précédent.
"Ces marmites et cette lampe à huile en céramique indiquent que les gens sont descendus dans la citerne et y ont secrètement mangé la nourriture qui était contenue dans les pots, sans que personne ne les voie, un déroulé des événements compatible avec le récit fourni par Flavius Josèphe ".

En effet, dans son livre La Guerre des Juifs, Flavius ​​Josèphe (également connu sous le nom Joseph Ben Matityahu), un érudit juif qui a été témoin et a décrit le siège romain de Jérusalem, détaille la famine qui s'ensuivit.

Dans son récit, ​Josèphe décrit les rebelles juifs qui cherchaient de la nourriture partout dans les habitations, y compris chez leurs coreligionnaires affamés et confinés dans la ville.
Craignant que les rebelles ne volent leur nourriture, beaucoup de Juifs utilisaient des citernes, semblables à celle retrouvée jeudi, pour dissimuler leurs maigres provisions et les consommer ensuite en se cachant.

"À mesure que la famine s'aggrave, la frénésie des partisans augmente elle... ", écrit Josèphe dans La Guerre des Juifs.
"Les hommes font irruption dans les maisons et les saccagent. "
"Il s'en trouve certains qui maltraitent les occupants pour leur faire dire ce qu'ils ont ; s'ils ne disent rien, ils les soupçonnent d'avoir caché leur nourriture et les torturent ".
Josèphe raconte que de nombreux juifs souffraient de la famine et échangeaient leurs biens contre de petites quantités de nourriture pour rester en vie.

Ces vestiges seront exposés lors d'une conférence sur la ville de David organisée par l'Institut Megalim qui aura lieu le 4 juillet prochain.

Plus tôt dans la semaine, l'AIA avait également mis à jour une section bien préservé d'une route à Beit Hanina, menant de Jérusalem à Jaffa, vieille de 1800 ans.
Pour plus de détails sur la conférence, vous pouvez consulter le site Web de l'Institut à www.cityofdavid.org.il.

http://www.israel-infos.net/Israel--Des-vestiges-du-siege-de-Jerusalem-par-les-romains-10572.html

22:01 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Découverte archéologie Biblique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.