19/05/2013

CACHÉ(E), MAIS PAS OUBLIÉ(E)

CACHÉ(E), MAIS PAS OUBLIÉ(E)
 

Il vous a caché(e) pour un but... Vous êtes son arme secrète!
 
«Mon corps n'était point caché devant toi, lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre.» (Ps. 139. 15).
 
Vous êtes-vous jamais senti oublié(e) par D.ieu? Pensez-vous être invisible? Vous semble-t-il que D.ieu bénit tout le monde, sauf vous? Vous paraît-il que D.ieu réponde à vos attentes par une froide indifférence? Si votre réponse est «Oui», réjouissez-vous car vous êtes au bord d'un miracle! Vous êtes sur le point d'expérimenter une percée. La porte de votre destinée va bientôt s'ouvrir en grand!
 
La partie la plus pénible de toute naissance ce sont les quelques minutes qui précèdent la délivrance d'un bébé. Vous êtes épuisée au-delà de ce que vous pouvez endurer et vous ne pouvez plus le supporter. Vous avez poussé, poussé encore et toute votre force vous a quittée. Vous avez envie d'hurler, «Je n'en peux plus, je n'en peux plus!» Mais vous devez continuer. C'est à ce moment-là que vous devez pousser le plus fort. Vous n'en pouvez plus et pourtant tout le monde autour de vous vous encourage à POUSSER. Puis, quelque part à l'intérieur de vous, la force resurgit! La détermination remplace le désespoir et du fond de votre cœur vous dites, «Je peux et je veux».
 
VOUS ÊTES AU BORD D'UNE PERCÉE
 
Peut-être êtes-vous fatigué(e) de croire, mais vous seul(e) pouvez faire une percée vers votre miracle. Vous seul(e) pouvez donner naissance à votre destinée! Vous seul(e) pouvez persévérer pour que s'accomplisse votre rêve. Votre D.ieu vous donnera Sa force quand vous aurez épuisé la vôtre. Quand vous tomberez, Il vous relèvera car, «Il donne de la force à celui qui est fatigué, et il augmente la vigueur de celui qui tombe en défaillance.» (És. 40. 29).
 
MIRACLES CACHÉS
 
Je me suis sentie ainsi, oubliée par D.ieu. Je me suis demandé si sa promesse se réaliserait un jour... si D.ieu ouvrirait jamais la porte. Je chancelais au bord d'une percée depuis si longtemps que les doutes avaient commencé à m'envahir. «Est-ce que cela arriverait un jour?», «Peut-être D.ieu a-t-Il changé d'avis?». J'étais fatiguée d'attendre, de prier, d'espérer dans la foi. Tel une chrysalide dans un cocon, j'étais cachée et oubliée. À cette époque, j'écrivis un poème :
 
Un jour, je volerai...
 
Je ne suis plus moi-même dernièrement, en fait cela dure depuis quelque temps.
Je ne suis plus trop sûre de qui je suis.
Je me sens comme une chrysalide dans un cocon.
Je ne suis pas encore un papillon, mais déjà plus une chenille.
Je ne suis plus comme avant, mais pas encore comme je vais être.
Je ne peux pas retourner à ce que j'étais,
Ou vers ce qui m'étais familier.
Je ne peux pas me précipiter en avant et être ce que je ne suis pas encore.
C'est une position très inconfortable.
Un peu comme un bébé dans le sein de sa mère;
Il faut attendre jusqu'à la sortie et pourtant rester là.
J'espère chaque jour que ce sera la fin.
Je sais que D.ieu a presque fini Son œuvre.
Je me réjouis car la fin est proche,
Et pourtant la douleur augmente.
Cela devient trop facile de n'être plus rien, juste un cocon.
J'ai envie d'abandonner, mais Tu ne me le permets pas.
Je ne suis plus la chrysalide du passé,
Mais je ne suis pas encore le papillon à naître.
Devenir un papillon est effrayant, douloureux et pénible.
Je pense que je ne veux pas rester dans le néant,
Aussi endurerai-je la torture de la sortie du cocon,
Et je sais qu'un jour, je prendrai mon envol!
 
Il y a des années, nous vivions dans une maison entourée d'arbres et à l'automne ceux-ci étaient couverts de cocons. Nous marchions dans cet environnement et sans que nous y prêtions attention, un miracle se produisait sous nos yeux. D'un coup, nos arbres étaient couverts de centaines de papillons prêts à prendre leur envol. C'était un spectacle glorieux de les voir dans les airs, le soleil se reflétant sur leurs ailes irisées.
 
Les chrysalides sont d'horribles petites choses, mais les papillons sont magnifiques. D.ieu aime créer le merveilleux à partir de l'insignifiant. Il prend plaisir à utiliser les choses peu glorieuses de notre passé que satan avaient destinées pour notre destruction, et les transformer en une arme puissante qu'Il peut employer pour notre construction.
 
«Nous savons que toutes choses concourent à ceux qui aiment D.ieu, à ceux qui sont appelés selon son dessein.» (Rom. 8. 28).

LA MORT DONNE NAISSANCE À LA VIE
 
D.ieu vous fait passer par d'horribles circonstances pour vous rendre magnifique. La croix était le symbole de la fin d'un rêve pour les disciples. Ils espéraient la venue de leur Messie qui renverserait les Romains et établirait Son royaume sur terre. La mort de Yeshoua mit fin à tous leurs rêves.
 
Le Mashiah tenta de prévenir Ses disciples de sa mort éminente, mais quand Il parla de mourir, Pierre déclara, «Cela n'arrivera pas.» Le Seigneur savait qu'il fallait passer par là. Comme une graine plantée en terre doit cesser d'être une graine pour devenir une plante, Il savait que sa vie sur terre telle qu'elle avait été jusque-là devait se terminer ou Il ne pourrait pas apporter le don de la vie éternelle à ceux qui croiraient en Lui.
 
«Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez : Parce que je vais au Père?» (Jn 16. 17).
 
Sa mort a donné naissance à la vie (John 11:25)!
 
Le «cocon» dans lequel vous êtes en ce moment, est la «mort» qui donnera naissance à votre destinée. La situation douloureuse que vous endurez à cet instant pourrait devenir la rampe de lancement de votre futur.
 
Si vous vous sentez invisible, réjouissez vous parce que c'est le cas. D.ieu vous a caché(e) pour vous transformer en secret, mais bientôt Il vous fera sortir au grand jour telle une arme secrète et vous montrera au monde. «Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.» (Matt. 5. 16).
 
Certains pourront argumenter que vous n'avez aucun droit d'être où D.ieu vous a placé(e), mais la voix de vos accusateurs n'atteindra même pas vos oreilles, car vous avez payé le prix... vous avez enduré et vous avez vaincu. Et vous «prendrez votre envol comme les aigles» (És. 40. 31).
 
L'HEURE POURRAIT ÊTRE VENUE
 
Chaque jour où vous servez D.ieu et attendez que vienne l'heure qui verra l'accomplissement de votre destinée, est un jour qui vous en rapproche. Quand le jour de votre libération sera proche, vous le sentirez dans votre esprit.
 
Peut-être que le jour est arrivé! Vous regardez autour de vous et voyez que vos frères et sœurs reçoivent les promesses de D.ieu dans leurs vies... Vous êtes heureux(se) pour eux. Mais quand votre tour va-t-il arriver? Chaque jour vous devez préparer votre cœur pour croire qu'«aujourd'hui pourrait être le jour de l'accomplissement de Sa promesse pour vous.».
 
Telle une femme sur le point d'accoucher, attendez chaque jour dans la foi. D.ieu ne vous amènera pas au bout du processus pour l'arrêter à la dernière minute. Il ne vous a pas amené(e) jusque là pour vous abandonner. Celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la continuera (Phil. 1. 6).
 
«D.ieu n'est point un homme pour mentir, ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-t il pas?» (Nomb. 23. 19).
 
SI D.IEU L'A PROMIS, IL LE FERA
 
Dites avec moi : D.ieu fera ce qu'Il a promis. Il ne m'a pas oublié(e), car je suis constamment dans Ses pensées. D.ieu attend d'accomplir Sa promesse au travers de moi. Cela va arriver! Peut-être aujourd'hui! D.ieu ne peut pas mentir; Il ne changera pas d'avis. Je choisis de croire ce que le Seigneur m'a dit plutôt que les mensonges qui viennent de la peur et du doute.
 
 
Victoria Boyson
Speaking Life Ministries

Website: victoriaboyson.com
 
==================================
LA LISTE D'ÉLIE adresse pour s'abonner gratuitement :francais@elijahlist.com   2) L'adresse du site web : www.elijahlist.com

23:47 Écrit par A cause de Sion, je ne me tairais pas. A cause de Yeroushala dans Exortation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.